du 06 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

En séance, les députés LR demandent la suppression de #BigBrotherBercy

Pour l’examen en séance, les députés LR ont déposé un amendement de suppression de l’article 57 du projet de loi de finances. « [Il] autorise les administrations fiscale et douanière à collecter en masse et à exploiter, au moyen de traitements informatisés les données rendues publiques par les utilisateurs des réseaux sociaux et des plateformes de mise en relation par voie électronique, afin de détecter des comportements frauduleux » résument les députés.

Reprenant les arguments de la CNIL, ils anticipent une atteinte à la vie privée, à la liberté d’expression et à la liberté d’opinion. « Face à cette collecte générale de données personnelles, les utilisateurs de ces réseaux et de ces plateformes seront dans l’obligation de limiter leur expression, afin qu’elle ne soit pas utilisée à leur encontre par l’administration ».

Les garanties proposées par le gouvernement, notamment l’interdiction de la reconnaissance faciale, sont jugées trop légères. Depuis le dépôt de cet amendement en séance, les députés LREM réunis en commission des finances ont proposé d’encadrer ce texte, source de nombreuses inquiétudes.

chargement Chargement des commentaires...