du 12 mars 2019
Date

Choisir une autre édition

En Russie, le FSB ordonne le blocage de ProtonMail

Comme l'explique TechCrunch en s'appuyant sur un blog russe, cette demande vise le service d'emails chiffrés et d'autres sociétés, accusés de faciliter l'envoi de menaces à la bombe anonymes.

En tout, 26 adresses sont bloquées, dont des noeuds de connexion au réseau Tor. Les fournisseurs d'accès doivent mettre immédiatement en place le blocage par BGP Blackhole, une technique permettant de jeter automatiquement à la poubelle des paquets.

Contacté par nos confrères, Andy Yen (directeur général de ProtonMail) qualifie ce blocage de « particulièrement sournois [...] ProtonMail n’est pas bloqué comme d'habitude, c’est un peu plus subtil. Ils empêchent l'accès aux serveurs de messagerie de ProtonMail. Ainsi, Mail.ru et la plupart des autres messageries russes ne peuvent pas envoyer d'email à ProtonMail, mais un utilisateurs russe peut sans problème consulter sa boîte de réception ».

Dans tous les cas, le patron de ProtonMail demande aux dirigeants russes de revoir leurs positions et de « résoudre les problèmes en respectant le droit international et les procédures judiciaires en vigueur ».

chargement Chargement des commentaires...