du 14 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

En France, près de 12 millions de logements éligibles à la (vraie) fibre

L'Arcep a publié son observatoire du marché fixe pour le deuxième trimestre. Fin juin, la France comptait 7,9 millions d'abonnés très haut débit, dont 3,9 millions en fibre (+1,3 million sur un an).

Au total, 28,7 millions de lignes sont connectées à Internet, dont près de 21 millions en xDSL. Le vénérable réseau continue sa chute, avec près de 300 000 abonnements perdus sur trois mois. Le câble coaxial retombe à 1,32 million d'abonnés, soit son niveau de l'année dernière.

11,7 millions de locaux sont éligibles en fibre jusqu'à l'abonné (FTTH), soit 2,8 millions de plus en un an. Près de la moitié sont toujours dans les grandes agglomérations (5,1 millions), quand les zones rurales n'en comptent toujours que 1,5 million.

Le régulateur intègre aussi, pour la première fois, le suivi des engagements d'Orange et SFR en zones moins denses où les quatre opérateurs privés coinvestissent, après leur accord chapeauté par l'État il y a quelques mois (voir notre analyse). Ils doivent couvrir près de 14 millions de lignes en fibre d'ici fin 2022, avec sanctions de l'Arcep en cas de manquement.

Rappelons que l'autorité ne contrôle concrètement que l'atteinte de l'objectif national, laissant de la marge pour les tours de passe-passe locaux, même si elle promet d'y être attentive.

L'Arcep déclarait que les opérateurs devaient doubler leur rythme de déploiement pour espérer tenir leurs promesses ; nous n'y sommes pas encore. « À la fin du premier semestre 2018, 40 % des locaux des communes sur lesquelles Orange s’est engagé et 26 % de ceux des communes sur lesquelles SFR s’est engagé ont été rendus raccordables. »

La carte des déploiements fibre, précise à quelques centaines de lignes, a aussi été mise à jour, avec un nouveau lot de données en open data.

chargement Chargement des commentaires...