du 29 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Hier, Cédric Villani mettait en ligne son long rapport sur la stratégie nationale et européenne autour de l'intelligence artificielle (lire notre analyse). C'est également hier soir que deux annonces ont été faites autour de centres de recherche en France : l'une par Samsung, l'autre par Fujitsu.

Dans le premier cas, il s'agira du troisième plus important créé par le fabricant, après ceux de Corée et des États-Unis, avec une centaine d'emplois à la clé, affirme Emmanuel Macron. Dans le second, il s'agit d'agrandir un centre déjà existant. Benjamin Revcolevschi, directeur général de Fujitsu France, explique à Reuters que « le groupe a trouvé, après avoir analysé pendant une grosse année, que la France sortait du lot en matière d’intelligence artificielle ».

Pour rappel, le rapport de Cédric Villani préconise justement de pousser la recherche, notamment via des partenariats de type public-privé. Il préconise également des « zones franches de l'IA », avec des avantages fiscaux. Dans le cas de Samsung et Fujitsu, il n'est pas précisé s'ils bénéficient de tels dispositifs.

En France, Fujitsu et Samsung vont ouvrir des centres de recherches sur l'IA
chargement Chargement des commentaires...