du 17 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

En Australie, le décryptage des communications est une priorité

Angus Taylor, ministre de l'Intérieur et de la Cybersécurité, tient à ce que les forces de l'ordre reçoivent le concours des entreprises concernées face au chiffrement, rapporte ZDnet.

Lors du CeBIT Australia, le ministre a insisté : le chiffrement est une « bonne chose » mais « son ubiquité dans les années à venir pose un risque sérieux pour les forces de l'ordre ».

Ce que souhaite le gouvernement ? Que les grandes sociétés du net participent à cet effort. Une entreprise comme Apple, Google, Microsoft ou autre pourrait ainsi se voir réclamer une aide technique lorsque nécessaire. Taylor en est sûr : « Je pense que nous pouvons soutenir les forces de l'ordre sans briser le chiffrement ». Une vieille marotte dans un nombre croissant de pays.

Le danger est bien sûr toujours le même. On ne peut pas faciliter le décryptage d'un message sans affaiblir le chiffrement. Or, affaiblir le chiffrement aura un impact global, puisque des intérêts malveillants seront fatalement attisés par une telle perspective.

L'Australie n'a toujours dévoilé aucun calendrier pour son projet de loi. Le pays indique simplement travailler dessus. Angus Taylor l'a d'ailleurs confirmé : « Le but est de le faire bien, pas de le bâcler ».

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme d'autres grandes sociétés, ces trois acteurs des télécoms ont annoncé suivre la communication du gouvernement autour de la défiscalisation d'une prime annuelle versée aux salariés français.

Après une confrontation avec Mathieu Kassovitz sur Twitter, Stéphane Richard avait de son côté précisé qu' « Orange répondra présent à l’effort de solidarité nationale. Il est temps de mesurer nos atouts et de rassembler toutes les bonnes volontés pour repartir de l’avant, en n’oubliant pas le message des gilets jaunes ! ».

Un communiqué indique que la prime sera « d’un montant de 1 000 euros pour les salariés ayant moins de vingt-cinq mille euros de salaire annuel brut et de 500 euros pour les salariés touchant entre vingt-cinq et trente mille euros de salaire annuel brut ». 20 000 salariés sont concernés, contre 6 000 chez Iliad. Altice n'a pas donné de chiffre précis.

Comme Iliad et Orange, Altice a annoncé dans son communiqué que cette « prime de solidarité exceptionnelle sera versée dès que le cadre légal et réglementaire précisant les modalités d'exonération des charges sociales et d'impôts sur le revenu aura été adopté ». Les conditions d'attribution seront précisées en interne dans les jours qui viennent.  

Copié dans le presse-papier !

Samsung a déposé trois marques cette semaine en Europe, rapporte The Next Web. Leurs noms laissent peu de place à l'imagination : Blockchain KeyStore, Blockchain Key Box, et Blockchain Core.

Contrairement aux demandes de brevets, les documents officiels sont avares en détails. Seule certitude, ces noms seront liés à des applications utilisables sur mobile. On imagine donc facilement que Samsung vantera le niveau de sécurité offert par ses futurs smartphones pour les utilisateurs de crypto-monnaies, lors du prochain MWC. En espérant que d'ici là le cours du Bitcoin n'aura pas encore été divisé par 5.

Copié dans le presse-papier !

Il y a quelques jours, plusieurs sites se sont fait l'écho de cette carte en raison de son apparition furtive sur la page d'un produit Zotac. Aucune information ne venait cependant la corroborer.

Et pour cause, nos confrères de PC Gamer ont eu la confirmation qu'il s'agissait d'une simple faute de frappe de la part des équipes du constructeur. Comme quoi, en 2018, l'information est bien peu de choses…

Copié dans le presse-papier !

Attendu depuis fort longtemps par les aficionados du premier volet, Beyond Good and Evil 2 commence enfin à se montrer. Ubisoft a rendu publique hier une vidéo montrant à quoi ressemblait le jeu, et quelques unes de ses mécaniques au moment de l'E3 2018.

La vidéo présente surtout les phases d'exploration du titre, à pieds comme à bord de véhicules, mais s'attarde tout de même quelques minutes sur le combat, qui semble centré sur les affrontements au corps-à-corps.

Copié dans le presse-papier !

Selon Les Echos, Laure de La Raudière (députée LR) et Jean-Michel Mis (député LREM) vont présenter ce midi à l'Assemblée Nationale un rapport sur l'écosystème de la blockchain.

Ce rapport préconise de flécher 500 millions d'investissements sur trois ans afin de soutenir des projets liés à la blockchain. Autres pistes soulevées, celle d'une monnaie numérique émise par une banque centrale, idéalement la BCE, mais éventuellement par la Banque de France, ce afin de redorer l'image des cryptoactifs.

Enfin, les rapporteurs souhaitent que le crypto-minage soit reconnu comme une activité « électro intensive ». Cela ouvrirait aux fermes de minage françaises des réductions sur le coût de l'électricité pour les rendre plus compétitives. Ceci alors que la Chine a justement coupé ces avantages il y a quelques mois aux mineurs, jugeant l'impact écologique de cette activité trop important.