du 07 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

En Arabie saoudite, Netflix censure un épisode critiquant le prince héritier, sur demande du royaume

Le 1er janvier, le New York Times expliquait que la plateforme de streaming avait bloqué un épisode de Patriot Act With Hasan Minhaj dans lequel il critiquait vertement Mohammed Ben Salman.

Comme toujours dans ce genre de situation, la réponse sans retenue de la royauté ne s'est pas fait attendre avec une demande officielle de retrait. Netflix s'est exécuté : « Nous appuyons fortement la liberté artistique à travers le monde et avons seulement retiré cet épisode en Arabie saoudite après avoir reçu une requête légale valide et pour nous conformer à la législation locale ».

S'en est alors suivi une réponse d'Amnesty International : « La censure de Netflix par l’Arabie saoudite sous le prétexte d’une loi contre la cybercriminalité n’est pas une surprise, et elle constitue une nouvelle preuve de la répression implacable de la liberté d’expression dans ce pays ».

L'organisation non gouvernementale ne s'arrête pas là et s'en prend aussi à la plateforme de streaming : « En se pliant aux exigences des autorités saoudiennes, Netflix risque de faciliter leur politique de tolérance zéro à l’égard de la liberté d’expression et de les aider à priver la population du droit d’accéder librement à l’information ».

chargement Chargement des commentaires...