du 21 décembre 2018
Date

Choisir une autre édition

En Allemagne, Qualcomm gagne un procès contre Apple, qui retire certains iPhone

Les deux sociétés se livrent une guerre ouverte dans les tribunaux depuis longtemps. Après une victoire en Chine avec le retrait de certains iPhone, c'est désormais en Allemagne que Qualcomm remporte une autre bataille judiciaire. Un tribunal a en effet reconnu Apple coupable de violer un de ses brevets, comme l'indique l'AFP.

« Le juge a estimé que ces modèles équipés de puces Intel et Qorvo, un autre fournisseur d’Apple, violaient l’un des brevets de Qualcomm portant sur une fonctionnalité d’économie d’énergie lors de l’envoi et la réception de signaux sans fil », expliquent nos confrères.

L'interdiction de commercialisation ne prend pas effet immédiatement, il faut d'abord de Qualcomm verse une caution de 668,4 millions d'euros. De plus, la décision pourrait prendre plusieurs jours pour être validée, car le tribunal sera fermé la semaine prochaine pour les fêtes de fin d'année.

Hier, Apple a finalement décidé de retirer les iPhone 7 et 8 (mais pas les XS et XR) de ses quinze boutiques allemandes, précise Reuters. Ils restent néanmoins disponibles chez les opérateurs et dans les points de vente. « Nous sommes bien sûr déçus par ce verdict et nous envisageons de faire appel » affirme la société.

Intel est également sorti du bois, par l'intermédiaire de Steven Rodgers, vice-président et principal conseiller juridique du fondeur. Dans un billet de blog, il explique que les attaques de Qualcomm ne visent pas à défendre la propriété intellectuelle, mais qu'il s'agit d'une nouvelle « tentative d'étouffer la concurrence », notamment sur le marché des puces et modems haut de gamme. Rappelons qu'Intel, comme Apple, est en guerre depuis longtemps contre Qualcomm.

chargement Chargement des commentaires...