du 21 décembre 2018
Date

Choisir une autre édition

En Allemagne, Qualcomm gagne un procès contre Apple, qui retire certains iPhone

Les deux sociétés se livrent une guerre ouverte dans les tribunaux depuis longtemps. Après une victoire en Chine avec le retrait de certains iPhone, c'est désormais en Allemagne que Qualcomm remporte une autre bataille judiciaire. Un tribunal a en effet reconnu Apple coupable de violer un de ses brevets, comme l'indique l'AFP.

« Le juge a estimé que ces modèles équipés de puces Intel et Qorvo, un autre fournisseur d’Apple, violaient l’un des brevets de Qualcomm portant sur une fonctionnalité d’économie d’énergie lors de l’envoi et la réception de signaux sans fil », expliquent nos confrères.

L'interdiction de commercialisation ne prend pas effet immédiatement, il faut d'abord de Qualcomm verse une caution de 668,4 millions d'euros. De plus, la décision pourrait prendre plusieurs jours pour être validée, car le tribunal sera fermé la semaine prochaine pour les fêtes de fin d'année.

Hier, Apple a finalement décidé de retirer les iPhone 7 et 8 (mais pas les XS et XR) de ses quinze boutiques allemandes, précise Reuters. Ils restent néanmoins disponibles chez les opérateurs et dans les points de vente. « Nous sommes bien sûr déçus par ce verdict et nous envisageons de faire appel » affirme la société.

Intel est également sorti du bois, par l'intermédiaire de Steven Rodgers, vice-président et principal conseiller juridique du fondeur. Dans un billet de blog, il explique que les attaques de Qualcomm ne visent pas à défendre la propriété intellectuelle, mais qu'il s'agit d'une nouvelle « tentative d'étouffer la concurrence », notamment sur le marché des puces et modems haut de gamme. Rappelons qu'Intel, comme Apple, est en guerre depuis longtemps contre Qualcomm.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le 18 juin dernier, le président des États-Unis demandait « au Département de la Défense et au Pentagone de commencer immédiatement le processus nécessaire pour établir une force spatiale en tant que sixième branche des forces armées ».

Il n'en fallait pas plus pour que Netflix se lance dans l'aventure, à sa manière. Dans cette fiction, la plateforme explique que le but de la Space Force est de défendre les satellites et l'espace de toutes formes d'attaques : « c'est l'histoire des hommes et des femmes » derrière cette sixième force de l'espace.

La série est réalisée par Greg Daniels et Steve Carell (The Office). Aucune date de sortie n'est annoncée, Netflix indique simplement un « coming soon ».

Copié dans le presse-papier !

Coup de théâtre dans l'affaire opposant Unity et Improbable : l'éditeur du moteur a décidé de faire machine arrière et de réactiver la licence de l'éditeur de SpatialOS. Une nouvelle modification des conditions d'utilisation d'Unity a rendu de nouveau possible l'utilisation des services d'Improbable.

Cependant, la hache de guerre semble loin d'être enterrée, puisque l'entreprise ne considère pas Improbable comme un partenaire pour autant, et ne se portera pas garante du bon fonctionnement de Spatial OS « car nous n'avons aucune connaissance de leur technologie, ou de la manière dont ils gèrent leurs affaires ».

Sur Reddit, John Riccitiello, l'actuel PDG de Unity, précise que les violations d'Improbable ne se limitaient pas seulement à l'aspect technique mais aussi à l'aspect commercial. L'entreprise permet aux autres de dire que leurs produits fonctionnent avec Unity, mais en aucun cas de dire qu'ils sont partenaires ou que Unity en assure le support, sans que ce soit le cas. Une ligne qu'Improbable semble avoir franchie.

Copié dans le presse-papier !

D'une longueur de 1 746 km, son déploiement a été fait en moins de deux ans, affirme Orange. Sa mise en service opérationnelle et son ouverture commerciale sont prévues pour la fin du mois.

« Composé de deux paires de fibres, Kanawa peut transmettre jusqu’à 100 x 100G bit/s soit 10 térabits/s et devient l’un des câbles les plus puissants de la région », selon l'opérateur qui indique avoir investi 35 millions d'euros dans ce projet.

« Entre croissance démographique et croissance des usages, la Guyane est l’un des  territoires les plus dynamiques en termes de numérique. C’est pour répondre à ce besoin de débits et pour sécuriser la connexion de ce territoire au réseau mondial que nous avons construit Kanawa », indique enfin Orange.

Copié dans le presse-papier !

Le service de streaming musical a lancé, fin décembre, une application proposant jusqu’à 30 000 stations, sans publicité supplémentaire. Pour le moment uniquement outre-Manche.

Elle est utilisable sans inscription et, Deezer oblige, permet d’identifier directement les morceaux écoutés. Les chansons aussi présentes dans le catalogue de Deezer peuvent être sauvegardées dans les favoris, à condition de disposer d’un compte.

Copié dans le presse-papier !

Dans un élan nostalgique (mais certainement pas désintéressé), Lenovo – qui s'occupe des smartphones Motorola – devrait remettre au goût du jour le mythique Razr. C'est du moins ce qu'indique le Wall Street Journal.

Il devrait être équipé d'un écran pliable très à la mode ces derniers temps, mais nous ne savons absolument rien du reste des caractéristiques techniques. Le design non plus n'est pas connu, impossible donc de savoir si ce nouveau Razr reprendra celui de son prédécesseur.

Le smartphone ne serait proposé que par Verizon aux États-Unis, avec un lancement prévu pour le mois de février pour un tarif de… 1 500 dollars, excusez du peu. Là encore, le MWC de Barcelone devrait permettre d'en apprendre davantage.