du 13 février 2018
Date

Choisir une autre édition

En Allemagne, des conditions et la politique du nom réel de Facebook jugées illégales

Un tribunal berlinois a condamné Facebook à revoir ses conditions d'utilisation, sous menace d'une amende. Cette décision suit une attaque de la Fédération des associations allemandes de consommateurs (VZBZ), qui estime les paramètres par défaut  et des conditions d'utilisation contraires au droit allemand.

Sur smartphone, l'application active par défaut la localisation aux tiers dans une discussion. Les paramètres de confidentialité voient des cases précochées, permettant aux moteurs de recherche de trouver le profil utilisateur.

Huit clauses dans les conditions d'utilisation sont aussi invalides, selon le tribunal allemand. L'utilisation commerciale des noms et photos est en ligne de mire, tout comme le transfert des données aux États-Unis.

Enfin, le tribunal estime que les internautes ont le droit d'utiliser Facebook sous pseudo. L'obligation d'utiliser son vrai nom est donc jugée illégale. Le fait que cette obligation autorise, de facto, l'utilisation commerciale du nom suffit à l'invalider, écrit le VZBZ.

Dans une réponse, le groupe répond qu'il travaille à la clarté et à la légalité de ses pratiques. Il compte faire appel de cette décision.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'année dernière, deux nouveaux décrets venaient encadrer les compétitions de sport électronique (lire notre analyse). Un arrêté du 17 avril (publié aujourd'hui) vient fixer les dates pour l'année en cours.

Deux cas sont à distinguer : Riot Games (League of Legends) et les autres éditeurs et développeurs indépendants.

Pour Riot Games :

  • Circuit 1 : du 30 avril au 29 avril de l'année suivante
  • Circuit 2 : du 22 novembre au 21 novembre de l'année suivante

Pour les autres :

  • Circuit 1 : du 1er janvier au 31 décembre
  • Circuit 2 : du 1er avril au 31 mars de l'année suivante
  • Circuit 3 : du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante
  • Circuit 4 : du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante
Copié dans le presse-papier !

Un peu plus de 18 mois après les 960 Pro et Evo, le fabricant dévoile la relève. Ils sont au format M.2 PCIe 3.0 x4 (NVMe), avec des capacités de 250 Go à 2 To pour les 970 Evo, contre 512 Go et 1 To pour la version Pro.

Les nouveaux SSD exploitent des puces maison de V-NAND (64 couches) TLC (3 bits par cellule) pour les 970 Evo, contre MLC (2 bits par cellule) pour les 970 Pro. Dans les deux cas, un contrôleur Phoenix de la marque est présent, épaulé par 512 Mo à 2 Go de cache suivant la capacité.

Le constructeur annonce des débits pouvant atteindre 3,5 Go/s en lecture et 2,7 Go/s en écriture, pour 500 000 IOPS en lecture et écriture. Par rapport aux 960 Evo/Pro, peu de changement en lecture, mais une belle augmentation en écriture et sur les entrées/sorties.

Samsung annonce une disponibilité pour le 7 mai, avec un tarif de 119,99 dollars pour le 970 Evo de 250 Go et de 329,99 dollars pour le 970 Pro de 512 Go. Les autres prix ne sont pas précisés.

Copié dans le presse-papier !

C'est dans un mois que le Règlement Général pour la Protection des Données s'appliquera en Europe. Voté il y a deux ans, après des années de discussions, il a fait l'objet ces derniers mois de nombreuses publications de la CNIL :

La Commission devrait continuer à publier des éléments dans les mois à venir afin d'aider les entreprises à se mettre en conformité. Pour rappel, nous avons également publié une analyse ligne par ligne du texte.

Copié dans le presse-papier !

La marque au carré rouge continue de déployer de manière soutenue des antennes 4G au fil des observatoires de l'ANFR. L'opérateur publie un point d'étape et revendique 96 % de la population au 31 mars et espère atteindre 99 % à la fin de l'année. Il rejoint ainsi Orange (96 % depuis janvier) et dépasse Bouygues Telecom (95 %).

L'opérateur en profite pour ajouter de la 4G+ jusqu'à 300 Mb/s (via l'agrégation de bandes de fréquences) dans 14 nouvelles villes. Rappelons que ces chiffres ne concernent que la population, pas le territoire, et qu'ils ne reflètent pas la qualité de service.

Copié dans le presse-papier !

L’application Authenticator reçoit une fonctionnalité donc certains rêvaient sans doute depuis un moment : la synchronisation des comptes.

Dans la nouvelle bêta d’Authenticator pour iOS, les utilisateurs peuvent ainsi activer l’option dans les réglages. Tous les comptes renseignés voient alors leurs paramètres synchronisés, les données étant chiffrées par le compte Microsoft. Elles ne sont toutefois pas stockées sur OneDrive, mais dans iCloud.

Microsoft explique ce choix par un développement plus simple. Comme le pointe cependant Neowin, ceux qui espéraient une bascule simplifiée entre appareils Android et iOS seront déçus, puisque le compte Microsoft aurait pu jouer le rôle de passerelle entre les deux environnements.

Reste que la synchronisation simplifiera la réinstallation, l’utilisateur n'ayant pas à réinscrire tous ses comptes un à un. S’il possède d’autres appareils iOS, il pourra également récupérer ses comptes par ce biais.

Il ne s’agit pour l’instant que d’une bêta, Microsoft n’ayant pas donné de date pour la version finale. La mouture Android arrivera, elle, plus tard dans l’année.