du 04 février 2020
Date

Choisir une autre édition

Élections : YouTube veut être une « source fiable » et interdit les contenus « manipulés ou falsifiés »

Alors que les primaires viennent de débuter aux États-Unis, la plateforme de streaming dévoile son plan d’action pour les élections. Elle promet comme toujours ou presque monts et merveilles… 

Elle veut se positionner comme « une source plus fiable » et « ouverte pour un discours politique sain ». Elle interdit donc les contenus « manipulés ou falsifiés », mais aussi ceux donnant de fausses informations (sur les dates des votes, le fonctionnement des élections, etc).

Il en est de même pour les vidéos tentant d’usurper l’identité d’une personne et/ou d’une chaîne, ou bien tentant d’augmenter artificiellement le nombre de vues, de likes et de commentaires.

Dans un billet de blog, Kristie Canegallo (vice-présidente de Google) ajoute que le groupe travaille « en étroite collaboration avec d'autres sociétés et des agences gouvernementales, telles que la FBI’s Foreign Influence Task Force ». Le but de l’opération est « d’identifier les acteurs malveillants, désactiver leurs comptes, avertir les utilisateurs et partager les informations pertinentes avec les responsables et les forces de l'ordre », ajoute la responsable. 

chargement Chargement des commentaires...