du 29 août 2018
Date

Choisir une autre édition

Écran Samsung : QLED incurvé de 34" et Thunderbolt 3 pour le CJ79, USB Type-C pour les CJ89

Le fabricant profite de l'IFA de Berlin pour lancer deux nouveaux moniteurs en Europe. Le CJ79 (alias C34J791) est le premier QLED incurvé (1500R) « au monde » avec Thunderbolt 3 selon le constructeur. Sa dalle VA de 34 pouces affiche 3 440 x 1 440 pixels avec un taux de rafraîchissement de 100 Hz. Il est compatible FreeSync.

Deux ports Thunderbolt 3 (USB Type-C) avec Power Delivery jusqu'à 85 watts sont présents, ainsi que des entrées HDMI et DisplayPort et deux ports USB 3.0.

De leur côté, les CJ89 de 43 et 49 pouces intègrent des dalles VA de respectivement 3 840 x 1200 pixels et 3 840 x 1 080 pixels, avec un rayon de courbure 1800R. Les taux de rafraîchissement sont un peu plus élevés : 120 Hz pour le 43 pouces (C43J89), 144 Hz pour le 49 pouces (C49J890).

La connectique comprend deux USB Type-C avec Power Delivery jusqu'à 95 watts, un HDMI, un DisplayPort, un USB 3.0 et deux USB 2.0. Le fabricant annonce que cette série CJ89 dispose d'un KVM intégré. Si deux ordinateurs sont branchés sur l'écran, il permet de passer le clavier et la souris de l'un à l'autre.

Aucun tarif n'est précisé pour le moment.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Hier, le patron de Facebook a livré un long discours devant un parterre d'étudiants de l'université de Georgetown à Washington. Pendant plus d'une demi-heure, il est revenu sur de nombreux sujets d'actualité.

C'était notamment le cas d'une publicité controversée (avec de fausses informations sur Joe Biden) de Donald Trump pour sa réélection : « Nous ne vérifions pas les faits des publicités politiques. Nous ne faisons pas cela pour aider les politiciens, mais parce que nous pensons que les gens devraient pouvoir voir eux-mêmes ce que les politiciens disent ». 

Il s'est également prononcé en faveur d'une plus large liberté d'expression : « en cas de doute, nous devrions toujours pencher vers une plus grande liberté d'expression », comme le rapporte l'AFP. Il est également revenu sur le cas de la Chine qui construit son propre Internet D'autres sujets comme la question du respect de la vie privée et des données personnelles semblent par contre avoir été éludés. 

Copié dans le presse-papier !

Comme toujours en pareille situation, le fabricant reste discret sur les annonces qui seront faites. Selon CNet, il est question du « retour attendu d'une icône réinventée »... tout un programme.

Il serait donc question du retour du « mythique » Razr, mais avec un écran pliable, comme le voulait la rumeur au début de l'année. Depuis, le constructeur a confirmé qu'il planchait sur le sujet, sans donner plus de détails pour l'instant. 

Copié dans le presse-papier !

Ben Cotton explique qu'en « raison de bugs bloquants et en l’absence de release candidate, Fedora 31 Finale a le statut "No-Go" ». L'équipe doit se réunir le 24 octobre prochain et espère publier la version finale de Fedora 31 le 29 octobre.

Pour rappel, la bêta est disponible depuis mi-septembre et, comme pour Ubuntu, il n'y a pas de version 32 bits.

Copié dans le presse-papier !

Nous avions testé la fonctionnalité lors de son annonce en mars dernier. Elle a depuis été peaufiné par les développeurs afin de la rendre plus agréable et plus sûre à utiliser.

Elle est désormais accessible à tous, compatible avec les comptes locaux sous Windows 7, 8.1 et 10. Une vidéo a été mise en ligne.

Ceux qui utilisent plutôt les solution Active Directory / Azure doivent se tourner vers d'autres méthodes. Il en est de même si vous avez opté pour une connexion via votre compte Microsoft, qui contient ses propres mécaniques de double authentification. 

Copié dans le presse-papier !

Après une phase de consultation organisée en début d’année, la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) et la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) ont publié hier leur « guide pratique de la publication en ligne et de la réutilisation des données publiques ».

Ce document, à destination tant des administrations que des citoyens, fait un point sur les réformes impulsées notamment par la loi pour une République numérique de 2016 et le RGPD : obligations de mise en ligne, formats de données, etc.

Une « fiche pratique relative à l’anonymisation des documents administratifs » a également été diffusée. D’autres devraient suivre « ultérieurement », afin « d’apporter un éclairage spécifique sur d’autres thématiques en lien avec l’Open Data ».

Le fameux guide, attendu depuis 2016, sera mis à jour régulièrement « pour intégrer notamment les évolutions légales et jurisprudentielles ainsi que les éléments de doctrine développés par la CNIL et la CADA », précisent les deux autorités administratives.