du 05 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

À tour de rôle, les trois fabricants ont confirmé avoir reçu la visite des autorités locales. Samsung précise travailler avec les enquêteurs, mais sans donner le moindre détail supplémentaire, tandis que les autres se sont visiblement refusés à tout commentaire.

Cette enquête intervient au moment où les prix de ces puces « ont considérablement augmenté », explique Reuters, ce qui a certainement des conséquences non négligeables pour les fabricants chinois de smartphones.

« La Chine essaie de protéger son marché des PC et des smartphones contre la hausse du prix de la DRAM. En règle générale, les PC et smartphones chinois sont vendus à des prix/marges inférieurs à ceux des autres pays », commente un analyste interrogé par l'agence de presse.

DRAM : des enquêteurs chinois se rendent chez Micron, Samsung et SK hynix
chargement Chargement des commentaires...