du 14 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

En mai 2019, le président américain signait un décret pour placer les deux constructeurs sur liste noire, les empêchant ainsi de faire des affaires avec des sociétés américaines. 

Comme le rapporte Reuters, Donald Trump vient de signer une prolongation d’un an des sanctions, toujours sur fond de risques liés à la sécurité nationale. Washington accuse Pékin d’installer des portes dérobées dans le matériel fabriqué par les sociétés chinoises, ce que Huawei a toujours fermement démenti. 

C’est le cas pour vendre des produits, mais aussi exploiter des technologies. Ses nouveaux modèles peuvent ainsi toujours utiliser Android AOSP (open source), mais pas les Google Play Services.

Des autorisations temporaires sont par contre renouvelées régulièrement – et cela devrait de nouveau être le cas à la fin de la semaine – pour continuer les relations commerciales qui existaient avant le décret initial, permettant ainsi à Huawei de sortir parfois de « nouvelle édition » de ses téléphones, avec les applications Google.

Donald Trump prolonge d’un an le placement sur liste noire de Huawei et ZTE
chargement Chargement des commentaires...