du 11 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Domotique : Wink laisse le choix à ses clients, la bourse ou le service

Depuis maintenant cinq ans, la société vend des produits domotiques, notamment une box multiprotocoles (Bluetooth LE, Zigbee, Z-Wave, Wi-Fi, Thread…). Elle propose évidemment une application mobile pour gérer les objets connectés.

Mais son modèle économique est revu, l'annonce ayant été faite la semaine dernière sans préavis : « Afin d'assurer la continuité du développement et de la croissance, nous passons à un abonnement mensuel de 4,99 dollars, à compter du 13 mai 2020 ». Les clients avaient une semaine pour se décider, à compter du 6 mai dernier.

« Si vous choisissez de ne pas vous abonner, vous ne pourrez plus accéder à vos appareils Wink depuis l'application, avec la commande vocale ou via l'API, et vos automatisations seront désactivées le 13 mai », indique l'entreprise. Si vous payez plus tard, les services seront réactivés.

Pour essayer de faire passer la pilule, Wink explique que « les coûts à long terme et les événements économiques récents ont exercé une pression » importante. « Contrairement aux entreprises qui vendent des données des utilisateurs pour compenser les coûts associés à une offre gratuite, nous ne le faisons pas » précise-t-elle. 

Les utilisateurs se retrouvent dans tous les cas au pied du mur : payer 60 dollars par an, ou bien se retrouver avec des produits inutilisables. Cela ne touche pas que les nouveaux clients, les anciens sont également concernés. C’est dans tous les cas le risque avec ce genre de service « dans le cloud » : un changement important dans les règles du jeu ou une fermeture et vous pouvez vous retrouver avec des « briques » inutilisables. 

chargement Chargement des commentaires...