du 30 août 2019
Date

Choisir une autre édition

Distribution des chaînes BFM/RMC : Orange s'aligne sur la position de Free

C'est fait ! Faute d'accord et après de longs mois de bataille juridique puis auprès du CSA, Free a cessé de diffuser BFM TV et les autres chaînes de la TNT du groupe Altice France (auquel appartient SFR) via son flux IP (elles restent accessibles si la TNT est connectée à la box).

La simple application d'une décision de justice, dont Free a fait appel. Mais Xavier Niel a décidé de s'investir personnellement, en publiant une tribune dans Les Echos. Il y referme son « piège » sur son concurrent, précisant que si Alain Weill veut que ses chaînes deviennent payantes pour les FAI, il accepte de les proposer contre un abonnement à ses clients.

Une proposition vue comme une provocation par le patron d'Altice Europe, qui doit désormais composer avec la baisse des audiences en pleine rentrée. C'est aussi un problème pour Free alors que la bataille des promotions continue chez les FAI en cette période de rentrée scolaire, où de nombreux étudiants s'installent.

Si BFM TV dit ne pas être inquiet de sa position désormais proche des 2% de parts d'audience, qui reste le double de la concurrence, on imagine mal la situation perdurer. Surtout que Stéphane Richard vient d'entrer dans la bataille pour conforter la position de Free.

Son accord avec BFM/RMC arrive en effet bientôt à son échéance, et il devra aussi décider s'il paie le montant demandé par le groupe. Sur France 2, il a dit refuser le statut hybride entre chaine payante et gratuite que cherchent à obtenir certains acteurs, et être prêt à couper le flux même s'il espère ne pas en arriver là. 

Les négociations entre les deux groupes, initialement prévues pour septembre ont été repoussées, mais elles ne pourront pas l'être éternellement. Ainsi, le feuilleton ne fait sans doute que commencer, chacun cherchant désormais à en sortir comme le grand vainqueur.

chargement Chargement des commentaires...