du 23 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

DirecTV doit désorbiter d’urgence un satellite qui risque d’exploser à cause de ses batteries

Dans un document transmis à la FCC et repéré par SpaceNews, DirecTV (qui appartient à AT&T) explique que, en décembre, son satellite « Spaceway-1 a subi une anomalie majeure qui a causé des dommages importants et irréversibles à ses batteries ».

Les batteries ne sont plus utilisées, les panneaux solaires se chargeant de fournir de l’énergie, mais le satellite passera dans l’ombre de la Terre le 25 février et devra donc repasser sur ses batteries, avec des risques importants d’explosion. Le satellite doit donc être désorbité d’urgence avant le 25 février. 

Cette séquence prendra 21 jours selon l’opérateur du satellite, ce qui laisse une semaine de marge pour effectuer des opérations supplémentaires. Problème, DirecTV explique qu’il n’aura le temps de larguer qu‘une partie des 73 kg de carburant qu’il embarque.

Normalement, un satellite doit être vidé avant d’être placé sur une orbite cimetière, DirecTV demande donc une dérogation à la FCC. Dans tous les cas, le temps joue contre Spaceway-1 : il faut le désorbiter au plus vite car une explosion sur l’orbite géostationnaire serait catastrophique et engendrerait quantité de débris, avec le risque d’explosions à la chaîne (comme dans le film Gravity). 

chargement Chargement des commentaires...