du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Trois ans après Jurassic World, Owen Grady et Claire Dearing reprennent du service pour tenter des sauver les dinosaures d'une extinction (l'histoire ne fait donc que se répéter) suite à l'explosion du volcan d'Isla Nublar.

Juan Antonio Bayona est le réalisateur de ce cinquième opus de la saga, tandis que Steven Spielberg et Colin Trevorrow (réalisateur de Jurassic World) sont producteurs délégués.

Jurassic World: Fallen Kingdom sortira dans les salles de cinéma française le 6 juin 2018.

Dinosaures et volcan en éruption dans Jurassic World: Fallen Kingdom
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dernièrement, le département d'innovation stratégique de l'éditeur a été particulièrement actif. Son rôle : se pencher sur les technologies émergentes pour y trouver des applications en jeu. Dans un entretien avec IGN, en amont de DICE 2018, Lidwine Sauer détaille son travail sur la blockchain, plus qu'à la mode.

Pour elle, la blockchain est la chance d'enfin posséder des objets collectables vraiment uniques. Le registre distribué étant très difficile à falsifier. L'idée est de concevoir des objets uniques, et non un simple exemplaire d'une création existante. L'application la plus évidente, selon Ubisoft, concerne des contenus téléchargeables (DLC) propres à chaque joueur.

L'obligation de passer par une blockchain pour un tel projet n'est pas très claire, une simple base de données pouvant sûrement remplir le même office. Les perspectives commerciales, en matière d'échanges entre joueurs (un des grands marchés de Steam) n'a pas non plus été détaillé.

Le département de recherche d'Ubisoft est déjà à l'origine d'un assistant vocal, capable d'aider le joueur dans sa progression dans certains jeux, en lui fournissant des conseils personnalisés. Une bêta est proposée en anglais pour Android et iOS.

Copié dans le presse-papier !

La semaine dernière, Samsung stoppait la mise à jour vers Android 8 des Galaxy S8(+) à cause d'un problème de stabilité. Elle est de retour, indiquent nos confrères de SamMobile.

Un patch est également disponible pour les clients disposant d'un Galaxy S8(+) déjà sous Oreo, et pèse 530 Mo environ.

Samsung se débarrasse donc de cette épineuse question sur son actuel smartphone haut de gamme, juste avant l'annonce des Galaxy S9 et S9+ ce dimanche.

Copié dans le presse-papier !

« N'achetez pas de PC connecté en 4G, la 5G arrive ». C'est en substance le message d'Intel qui annonce que le MWC de Barcelone sera pour lui l'occasion de faire des annonces concrètes (voir cette vidéo).

Dès modèles de portables 2-en-1 à base de processeurs Core de 8ème génération exploitant le modem XMM 8000 devraient être montrés sur place. L'idée est sans doute de faire de l'ombre à Qualcomm, dont les partenaires doivent toujours mettre en vente des machines Windows 10 ARM, à base de Snapdragon 835 et de 4G, au printemps.

Intel présentera également des solutions pour les opérateurs, Wi-Fi 802.11ax (voir notre dossier) et eSIM sur son stand. Des sujets dont nous aurons l'occasion de reparler dans les jours à venir.

Copié dans le presse-papier !

L’association française a prévenu récemment que tous les mots de passe des comptes Mageia avaient été réinitialisés, suite à un accès frauduleux de sa base LDAP.

Les mots de passe stockés étaient chiffrés, hachés et salés. Ils ne devraient donc pas être réellement en danger, s’ils étaient suffisamment complexes, le décryptage par force brute réclamant alors une grande puissance de calcul. De plus, Mageia a constaté que les hashs publiés ne correspondaient à ceux enregistrés de son côté.

La réinitialisation est donc une mesure de précaution. L’équipe invite à la prudence, particulièrement dans le cas où ce mot de passe aurait été réutilisé sur d’autres sites. Nous rappellerons pour notre part qu’idéalement, chaque service devrait avoir son propre mot de passe, aussi fort et complexe que possible.

Les gestionnaires de mots de passe peuvent être ici d’une grande aide (voir notre dossier).

Copié dans le presse-papier !

La structure derrière le réseau d'anonymisation de la navigation, Tor, a publié un appel à candidatures pour remplacer la directrice actuelle, Shari Steele. Cette dernière, qui avait travaillé 15 ans à l'Electronic Frontier Foundation (EFF), quittera ses fonctions dans le projet Tor à la fin de l'année.

35 personnes travaillent actuellement pour l'organisation. Leur nouveau directeur doit afficher un soutien public sans faille à la vie privée, être au fait de la culture du développement open source et être à la fois capable de construire une communauté et de lever des fonds.