du 17 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

La société nancéienne, déjà connue pour ses produits chauffants ou consacrés aux coureurs a décidé de se diversifier. Pour cela, elle vise les adeptes du vélo, à quelques mois du Tour de France.

La Run Profiler Cycling doit permettre à ses utilisateurs d'optimiser leur technique et leur dépense énergétique (voir la vidéo de présentation). Notamment avec une analyse des données sur l'équilibre de pédalage, les phases de tirage et de poussée, la détection de la fatigue ou des risques de blessure, etc.

La semelle est certifiée IP56, fonctionne en Bluetooth 4.0 et se recharge via un port Micro USB. Elle est désormais disponible, pour un tarif de 149,99 euros (livraison en France incluse). Son application est disponible sur Android et iOS.

Digitsole lance sa semelle connectée consacrée aux cyclistes
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Depuis hier soir, plusieurs nouvelles versions majeures de systèmes Apple sont disponibles.

On commence avec iOS 12, qui reprend la même liste de compatibilité qu’iOS 11 : iPhone à partir du 5s, iPad 5 et 6, iPad Air 1 et 2, tous les iPad Pro, iPad mini 2 à 4 et iPod Touch de 6e génération.

Parmi les principales nouveautés, on note une meilleure réactivité, les notifications groupées, de nouveaux gestes tactiles pour l’iPad, l’arrivée de Bourse, Dictaphone ou et Actualités sur ce dernier, les traductions et raccourcis Siri, etc. Nous avons détaillé ces nouveautés dans notre dossier.

Si le système ne vous propose pas automatiquement le téléchargement, vous pouvez pour rappel le débusquer dans Réglages > Général > Mise à jour logicielle.

watchOS 5 ensuite, que l’on installera comme d’habitude depuis l’application compagnon sur iPhone. La nouvelle mouture embarque quatre nouveaux cadrans, un navigateur web, une application podcasts, le retour de la fonction Talkie-Walkie et de nouveaux outils pour les sportifs, dont un mode compétition en duel.

tvOS 12 est lui aussi disponible. Sa liste d’apports est moins étoffée : de nouveaux fonds d’écran animés avec affichage de leurs informations (notamment le lieu), possibilité de passer d’un fond à un autre via un glissement sur la télécommande, compatibilité avec le Dolby Atmos et suggestion du mot de passe s’il est présent dans le Trousseau iCloud.

Rappelons que le prochain macOS, Mojave, arrivera la semaine prochaine.

Copié dans le presse-papier !

Un prototype avait été présenté pour la première fois au Computex de Taipei en juin dernier. Il intègrait un radiateur de 3 kg (excusez du peu) avec deux échangeurs thermiques pour le CPU et le GPU, chacun doté de six caloducs.

Le design final a été dévoilé en août, et c'est désormais au tour des premiers tests d'être mis en ligne. Ils sont réalisés par le fabricant en personne. La configuration comprend une carte mère MSI B250I Gaming Pro AC, un Core i7 6700k, une GeForce GTX 1080, une alimentation semi-passive SFX Focus Gold SGX-650 et un SSD.

Via AIDA, le CPU et le GPU tournent à plein régime. Dans cette condition extrême, la température du processeur s'approchait des 85 °C et dépassait les 75 °C pour le GPU, selon les chiffres du fabricant.

D'autres résultats sont proposés avec une charge mixte dans des jeux (Doom 2018 et Far Cry 5), le boîtier fermé, ouvert ou à moitié ouvert, avec un ventilateur Noctua  NF A14 PWM en plus, etc. On remarque d'ailleurs une baisse importante des températures avec seulement un ventilateur.

Des tests avec d'autres configurations arriveront au cours des prochains mois, ainsi que des comparatifs avec d'autres solutions de refroidissement, y compris du watercooling.

Copié dans le presse-papier !

Le réseau social n'en finit plus d'annoncer des mesures pour lutter contre les ingérences étrangères dans les élections, et la désinformation.

Hier, il a dévoilé un programme pilote destiné aux candidats des élections législatives de mi-mandat aux États-Unis, qui se tiennent en novembre. Eux et les responsables de partis (locaux et nationaux) seront invités à installer la double authentification sur leurs comptes, et disposeront d'une surveillance des tentatives d'intrusion.

La société multiplie les promesses et les communiqués à chaque pas de ses outils pour protéger les élections des manipulations. Dernièrement, il a étendu le fact-checking aux photos et vidéos, en revenant (longuement) sur ses efforts des derniers mois.

Copié dans le presse-papier !

Dans les dernières préversions de Windows 10, Microsoft testait un message particulièrement « audacieux » : il interceptait l’installation de Chrome et Firefox (versions stables) pour demander à l’utilisateur s’il ne préférait pas rester sur Edge.

Le navigateur, décrit comme « plus sûr et plus rapide », a en effet bien du mal à trouver son public, en dépit de certaines qualités. Microsoft a donc fait une tentative, mais qui témoigne de méthodes moyenâgeuses.

L'entreprise souhaitait probablement tester la réaction du public. Elle n’a pas été déçue : les commentaires enflammées des testeurs et internautes en témoignent partout sur le web. Elle a donc supprimé ce panneau.

La dernière build déployée dans le canal rapide, la 17760, n’affiche désormais plus rien. L’éditeur semble être revenu à la raison, en se rendant sans doute compte que le mouvement paraissait… désespéré.

Notez que la build 17760 ne contient plus actuellement aucun problème connu. Microsoft est probablement sur le point de finaliser le développement de la mise à jour 1809, qui sera disponible le mois prochain sous le nom d'October 2018.

Copié dans le presse-papier !

Avec ces deux processeurs Raven Ridge pour ordinateurs portables gravés en 14 nm, le constructeur nous refait le coup de l'annonce discrète, via des fiches sur son site (voir ici et ).

Il veut proposer des modèles plus performants que la gamme « U », à la manière de ce que fait Intel avec ses processeurs Core H et HK (voir notre analyse). Ainsi, fréquences et nombres d'unités sont à la hausse… et donc le TDP :

  • R5 2500U : 4C/8T, 2,0/3,6 GHz, 4 Mo de L3, Vega 8 à 1,10 GHz, TDP de 15 W
  • R5 2600H : 4C/8T, 3,2/3,6 GHz, 4 Mo de L3, Vega 8 à 1,10 GHz, TDP de 45 W
  • R3 2200G : 4C/4T, 3,5/3,7 GHz, 4 Mo de L3, Vega 8 à 1,10 GHz, TDP de 65 W
  • R7 2700U : 4C/8T, 2,2/3,8 GHz, 4 Mo de L3, Vega 10 à 1,30 GHz, TDP de 15 W
  • R7 2800H : 4C/8T, 3,3/3,8 GHz, 4 Mo de L3, Vega 11 à 1,30 GHz, TDP de 45 W
  • R5 2400G : 4C/8T, 3,6/3,9 GHz, 4 Mo de L3, Vega 11 à 1,25 GHz, TDP de 65 W

Face aux APU de bureau (G) et aux précédents modèles mobiles (U), c'est surtout le TDP qui évolue, et donc le comportement de la puce en situation réelle. Elle nécessitera un système de refroidissement plus véloce mais pourra monter plus souvent et plus haut en fréquence.

On note également que le modèle 2600H reprend le nombre d'unités graphiques de ses cousins, là où le 2800H se cale sur le 2400G à 11 unités plutôt que le 2700U qui n'en contenait que 10.

AMD précise que ses clients peuvent configurer le TDP de 35 à 54 watts en fonction de leurs besoins, ce qui impliquera là aussi des différences de performances d'une machine à l'autre. Pour les modèles « U », cette valeur pouvait varier entre 12 et 25 watts.