du 29 juin 2020
Date

Choisir une autre édition

Deux vice-présidents d'Ubisoft seraient mis à pied pour mauvais comportement

Bloomberg explique qu’il s’agit de Tommy François et de Maxime Béland, en se basant sur des sources anonymes. « Chaque homme fait face à au moins trois allégations d’une conduite déplacée, parmi une vague de messages Twitter d'accusateurs identifié et anonymes », expliquent nos confrères. D’autres cadres et employés seraient aussi concernés.

Les deux principaux intéressés n’ont pas souhaité faire de commentaire. De son côté, Ubisoft a publié un communiqué succinct : « Nous voulons créer un environnement inclusif et sécuritaire pour nos équipes, les joueurs et la communauté. Il est clair que nous avons échoué dans le passé. Nous devons faire mieux ».

« Nous avons lancé des enquêtes sur ces allégations, avec l’appui de consultants externes spécialisés. En fonction des résultats, nous sommes pleinement engagés à prendre toutes les mesures disciplinaires appropriées. Comme ces enquêtes sont en cours, nous ne pouvons pas faire d’autres commentaires », ajoute l'éditeur.

LaPresse.ca ajoute que cette affaire a « emporté » le directeur créatif du prochain épisode d’Assassin’s Creed : « Je me retire de mon projet bien-aimé pour gérer correctement mes problèmes personnels […] Les vies de ma famille et la mienne sont brisées. Je suis profondément désolé pour tous ceux qui ont été blessés par cela ».

Nos confrères indiquent que le compte et le message ont depuis été supprimés. Ils publient également des témoignages accablants de plusieurs (ex-)employés d’Ubisoft.

chargement Chargement des commentaires...