du 15 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Deux nouvelles préversions pour Windows 10, dont la première Redstone 5

La branche actuelle de développement est nommée Redstone 4. Elle doit conduire à la mise à jour majeure 1803, qui n'a pas encore de nom commercial. Pour rappel, la dernière sortie est la Fall Creators Update, numérotée 1709 (pour septembre 2017).

Une nouvelle build est apparue dans cette branche. Estampillée 17101, elle révise une bonne partie des emojis pour les aligner un peu plus avec ce que l'on trouve ailleurs, avec une recherche disponible en 150 langues (dont le français). Elle permet de gérer également la permission File System Access pour les applications UWP.

La build introduit en outre plusieurs changements pour l'édition Pro for Workstations de Windows 10. Par exemple, un mode de performances « ultimes » permettant de gommer selon l'éditeur certaines micro-latences et allant donc plus loin que le mode « hautes ». L'équivalent en quelque sorte du mode jeu sur les éditions classiques, mais à destination des logiciels professionnels.

Le menu Démarrer sera également remanié pour mettre en avant des applications liées au monde de l'entreprise, plutôt que celles conçues pour le grand public, dont les jeux.

Mais en plus de cette build 17101, Microsoft publie la 17604. Pourquoi un tel bond dans la numérotation ? Parce qu'elle est la première de la branche Redstone 5, qui aboutira sur la mise à jour majeure 1809 (puisque Windows 10 est sur un cycle semi-annuel).

Pour l'instant, les nouveautés sont strictement les mêmes que pour la build 17101. Malheureusement, pour participer à ce test, il faut avoir sélectionné le réglage Skip ahead... qui n'est plus disponible depuis des mois. À moins que Microsoft ne le remette en place, seuls ceux qui avaient activé ce mode peuvent donc tester cette préversion (et les prochaines).

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que la Blizzcon approche à grand pas, de nombreuses rumeurs ont fait surface autour d'une éventuelle suite à la saga Diablo. Un faisceau d'indices, comme la présence d'une conférence « Diablo : What's Next » sur la scène principale dès la fin de la cérémonie d'ouverture, ou encore le lancement de tous nouveaux produits dérivés semblaient donner du poids à ces rumeurs.

Blizzard s'est toutefois fendu d'un communiqué visant à calmer les attentes des fans de la franchise. « Nous connaissons les souhaits de bon nombre des membres de la communauté. Tout ce que nous pouvons dire c'est que "tout vient à point à qui sait attendre" et que certaines nouveautés diaboliques demandent plus de temps ».

L'éditeur assure qu'il y aura tout de même quelques annonces liées à l'univers de Diablo. Espérons seulement qu'il ne s'agira pas uniquement de présenter le portage sur Switch, dont le lancement est prévu le 2 novembre prochain, jour de la cérémonie d'ouverture de la Blizzcon.

Copié dans le presse-papier !

Dans le compte-rendu des auditions de la Commission Copie privée du 5 septembre, un des représentants des consommateurs a su montrer du cœur à l’ouvrage. Alors qu’était ausculté le montant de la future redevance sur les smartphones, la Fédération française des Télécoms avait fait une contre-proposition au barème plus onéreux des ayants droit.

La FFT aurait préféré un abattement de 2 euros dès la deuxième tranche, avec un plafond fixé à 10 euros (contre 14 euros).

Patrice Bouillon, représentant de l’INDECOSA-CGT, au collège des consommateurs, a cependant trouvé « que la proposition des ayants droit est intéressante et que le niveau de la RCP n’est pas si élevé lorsqu’on le ramène au prix d’un smartphone ou d’une tablette ». Et celui-ci d’ajouter quelques instants plus tard « qu’il convient de trouver un équilibre afin que les acteurs de la création soient rémunérés de façon équitable ».

Dévoilés dans nos colonnes, les trois barèmes (smartphone, tablettes et PC tablettes, disques durs externes) furent adoptés ce jour-là. Ont voté pour, tout le collège des ayants droit, le président de la Commission copie privée, les industriels de l’AFNUM – qui avaient obtenu une ristourne sur les disques durs – et depuis le collège des consommateurs, le représentant de l’INDECOSA-CGT.

Copié dans le presse-papier !

Gmail compte limiter le besoin de chercher des documents ou références de dossier pour les intégrer dans un email.

Avec ses Compose Actions, la fenêtre de rédaction d'email intègre des boutons dédiés à Atlassian (Bitbucket et Jira), Box, Dropbox et Egnyte, pour naviguer dans ses données personnelles. Elles peuvent être liées dans le message, et affichées dans un format dédié.

Ces fonctions sont intégrées dans les Add-ons Gmail et réservées aux clients G Suite.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant commence par rappeler que les Xperia XZ2 et XZ2 Compact peuvent déjà profiter de la dernière version du système d'exploitation de Google.

Les XZ1, XZ1 Compact et XZ Premium devront patienter jusqu'au 26 octobre, contre le 7 novembre pour les XZ2 Premium. Il faudra ensuite attendre jusqu'au 4 mars 2019 pour les XA2, XA2 Ultra and XA2 Plus. Rien n'est indiqué pour les autres smartphones.

Copié dans le presse-papier !

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a remporté un procès contre le créateur d'une pyramide de Ponzi promettant monts et merveilles à quiconque lui confierait quelques bitcoins. Le système aurait fait 80 victimes pour un préjudice total de 600 000 dollars.

Le principe de l'arnaque était vieux comme le monde. Nicholas Gelfman, PDG de Gelfman Blueprint, proposait à ses clients d'investir dans le bitcoin et de faire confiance à ses algorithmes de trading pour réaliser de gros bénéfices. Problème, l'argent des nouveaux clients servait à payer les profits des anciens…

La CFTC a reconnu l'homme et son entreprise coupables d'escroquerie. Ils ont été condamnés conjointement à rembourser 2,8 millions de dollars aux clients lésés. L'agence américaine précise cependant qu'il y a peu d'espoir que les victimes touchent bien cette somme au vu des liquidités dont dispose le coupable.