du 26 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Jusqu’à présent, les comètes observées proviennent toutes de notre système solaire. L'existence de comètes ayant une origine extrasolaire est supposée, mais pas encore vérifiée. C/2017 U1 pourrait être une bonne candidate selon le Centre des planètes mineures (MPC) de l'Union astronomique internationale (UIA).

Pour le moment le MPC n’est pas affirmatif et en appelle à la communauté afin d’avoir d’autres observations de cet objet céleste avant de confirmer son hypothèse. Pour arriver à cette conclusion (provisoire), le centre se base sur des mesures du télescope Pan-STARRS 1 d'Hawaï : la trajectoire de la comète suit une courbe hyperbolique qui ne semble pas liée au Soleil, d’où son origine supposée extrasolaire.

C/2017 U1 est passée au plus près de la Terre le 14 octobre 2017, à une distance de 24 000 000 km tout de même (soit 0,16 unité astronomique). Désormais, elle suit sa route et sortira de notre système solaire pour ne plus y revenir expliquent nos confrères de Sky and Telescope.

Détection d’une première comète interstellaire ?
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Windows Defender Advanced Threat Protection change de nom, remplaçant « Windows » par « Microsoft ». Une appellation plus générique pour préparer le terrain de la version Mac du service.

Defender ATP est un outil prévu pour les entreprises, leur permettant de bloquer des menaces grâce aux algorithmes fournis par Microsoft.

Le service sera bientôt complété par Threat and Vulnerability Management (TVM), qui devrait donner aux entreprises plus de contrôle sur les priorités et actions : retours temps réel en fonction des vulnérabilités de chaque point du réseau, contexte des vulnérabilités pendant chaque incident et réparation via Intune et System Center Configuration Manager.

La version Mac de Defender ATP n’est pour l’instant disponible que sous forme de préversion fermée. Une publique sera disponible le mois prochain. Ce produit ne concerne que les entreprises.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant vient d'officialiser son nouveau smartphone Super AMOLED de 6,39" (2 340 x 1 080 pixels), avec lecteur d'empreintes digitales sous l'écran.

Il dispose d'une caméra de 16 Mpixels en façade, « cachée » dans un tiroir amovible. Trois capteurs sont également présents à l'arrière : 48 Mpixels, (configurable en 12 Mpixels pour récupérer plus de lumière), 13 Mpixels en très grand-angle et enfin 5 Mpixels.

À l'intérieur, un SoC Snapdragon 710 de Qualcomm, une série qui n'a pour l'instant pas réussi à percer outre mesure. La charge rapide, un port USB Type-C et Android 9 Pie avec une surcouche maison complètent l'ensemble. Le détail est disponible par ici.

Il n'est pour le moment disponible qu'en Chine, avec 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage pour 3 598 yuans, soit 471 euros avec une conversion simple.

Copié dans le presse-papier !

Instagram s’est associé à PayPal pour proposer en bêta une nouvelle fonction baptisée Instagram Checkout. Disponible uniquement aux États-Unis, elle veut simplifier l’acte d’achat, les utilisateurs cliquant régulièrement sur les produits proposés.

Adidas, Anastasia Beverly Hills, Balmain, Burberry, ColourPop, Dior, Huda Beauty, H&M, KKW Beauty, Kylie Cosmetics, MAC Cosmetics, Michael Kors, NARS, Nike, NYX Cosmetics, Oscar de la Renta, Outdoor Voices, Ouai Hair, Prada, Revolve, Uniqlo, Warby Parker et Zara : les marques sont nombreuses à avoir répondu présentes pour la phase de test.

Le partenariat a un double avantage pour ses promoteurs. D’abord, fluidifier l’achat en supprimant les zones de friction. Ensuite, pour enchainer plusieurs achats sans avoir à valider à chaque fois ses coordonnées, puisque PayPal assurera le lien à chaque fois.

Les cartes Visa, Mastercard, American Express et Discover sont acceptées, de même que le compte PayPal lui-même. Chaque commande sera accompagnée d’un écran de suivi pour en vérifier le statut et la date de livraison estimée. Les commandes pourront être annulées ou retournées.

Le service sera progressivement déployé outre-Atlantique dans les semaines qui viennent. Les marques intéressées devront elles aussi attendre que la phase de test soit terminée. Aucune information n’a été donnée pour les autres marchés.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir lancé sans crier gare de nouveaux iPad et iMac, Apple améliore ses AirPods, surtout le boitier livré avec.

Les écouteurs sans fil voient leur puce W1 remplacée par une H1, avec quelques bénéfices à la clé. La connexion serait ainsi « deux fois plus rapide » et la latence serait réduite de 30 % pour les jeux vidéo.

Le nouveau modèle propose toujours 5 heures d’autonomie en écoute (comme avant), mais jusqu’à 3 heures en conversation, soit une heure de plus. En outre, les écouteurs sont maintenant compatibles avec « Dis Siri ».

Le boitier de recharge évolue lui aussi. Il supporte la recharge sans fil Qi, avec LED à l’avant pour signaler que le processus est en cours. La batterie elle-même est censée tenir plus de 24 heures selon Apple. Une recharge des écouteurs de 15 min dans le boîtier doit leur donner 3 heures d’autonomie en écoute et jusqu’à 2 en conversation, soit là encore une de plus que l’ancien modèle.

Apple vend en outre désormais les éléments ensemble ou séparément :

  • Nouveaux AirPods avec nouveau boitier : 229 euros
  • Nouveaux AirPods avec ancien boitier (pas de recharge sans fil) : 179 euros
  • Nouveau boitier seul : 89 euros

Actuellement, les livraisons sont prévues entre les 27 et 29 mars pour les deux premiers, et entre 28 mars et 1er avril pour le boitier seul.

Copié dans le presse-papier !

Depuis hier, il remplace donc Nathalie Mesny « qui a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière et de s’investir dans de nouveaux projets ».

Le revendeur explique qu'il « apportera son expérience du e-commerce acquise pendant quatre ans chez Amazon à la tête de la division des produits culturels ». Sur LinkedIn, Hugues Pitre précise qu'il encadrait les équipes en charge du marketing, des relations fournisseurs et achats, de la logistique amont et de la gestion des stocks.

Nos confrères de LSA expliquent que ce changement à la tête de Rue du Commerce n'est que la partie visible de l'iceberg depuis qu'Amélie Oudéa-Castera est responsable e-commerce chez Carrefour, qui a racheté Rue du Commerce et Top Achat.

« David Schwarz, qui pilotait les acquisitions de start-up d'e-commerce et leur développement [...] serait remplacé par son bras droit Éric Fuchs ». Marc Boulangé, ancien directeur des données des Mousquetaires prendrait en charge le numérique Carrefour. Enfin, Caroline Puechoultres, ancienne directrice marketing et stratégie Intermarché, devient directrice stratégie clients chez Carrefour Market.