du 20 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

C'est en tout cas le sens de la déclaration du ministre des Finances Philip Hammond. Pour tenir les délais, il prévoit des changements de réglementation et des investissements dans les nouvelles technologies utiles pour les véhicules autonomes (intelligence artificielle, 5G, etc.) précise l'AFP.

« La Grande-Bretagne doit être à la tête de cette nouvelle révolution technologique » lâche le ministre lors d'une intervention à la télévision. En France, pas de changement depuis l'annonce (il y a trois semaines) de Mounir Mahjoubi de « nommer une personne en charge de mener une réflexion au cours des prochains mois ».

Des voitures autonomes sur les routes du Royaume-Uni en 2021 ?
chargement Chargement des commentaires...