du 06 avril 2020
Date

Choisir une autre édition

Le Blic, le Bloc et l’Arp invitent Franck Riester à repousser la publication du décret levant l’interdiction de la publicité pour le cinéma à la télévision et assouplissant les règles de diffusion des œuvres cinématographiques sur les services de TV.

« Nous souhaitons en effet vous alerter sur les conséquences particulièrement néfastes et aggravantes qu’entrainerait, dans le contexte actuel de fermeture des salles de cinéma en raison de la crise sanitaire, l’adoption des mesures relatives à l’ouverture du secteur du cinéma à la publicité télévisée ». 

Selon ces organisations, « les très nombreux reports de sorties de films déjà annoncés ou à venir vont conduire à une situation critique, au moment de la reprise de l’activité des salles, en raison d’une concurrence décuplée ».

Conséquence anticipée : cette levée « amplifierait fatalement la capacité des majors hollywoodiennes, au vu de leurs moyens financiers, à truster les écrans publicitaires à forte audience pour soutenir leurs sorties au détriment des films de la diversité et des acteurs nationaux indépendants ». 

Des organisations du cinéma demandent le report du décret « publicité » et « diffusion »
chargement Chargement des commentaires...