Le ministère de l’Éducation nationale a publié au Journal officiel du samedi 21 octobre un arrêté relatif aux espaces numériques de travail (ENT).

Ce texte, qui modifie un précédent arrêté, étend notamment le champ d'application des ENT, aujourd'hui déployés dans les seuls écoles, établissements publics locaux d'enseignement (EPLE) et établissements d'enseignement supérieur, aux « établissements d'enseignement privés sous contrat » ainsi qu'aux « centres de formation d'apprentis de l'éducation nationale ».

L’avis rendu par la CNIL sur cet arrêté a également été publié au JO (voir ici).

L’Éducation nationale étend l’usage des environnements numériques de travail (ENT)
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Finalement, la nouvelle version de l'ordinateur de Microsoft obtient exactement la même note que son prédécesseur ; autant dire qu'il ne sera pas facile de procéder à des réparations soi-même.

Nos confrères expliquent qu'après une difficile ouverture de la machine il est possible de remplacer le SSD, mais il ne faudra pas en attendre davantage puisque la mémoire et le processeur sont soudés sur la carte mère.

Copié dans le presse-papier !

Officiellement reconnue par les Nations Unies, elle doit le choix de cette date au premier Forum mondial sur la télévision au Siège de l’ONU à New York, en 1996.

En plus de vingt ans, ce média a largement évolué, se transformant avec l'apparition des smartphones, des tablettes et autres écrans. Il n'y a désormais plus un unique écran dans la maison, mais une multitude. Il en est de même pour les sources des émissions de TV.

Cette journée « encourage les échanges internationaux d'émissions consacrées notamment à des questions telles que la paix, la sécurité, le développement économique et social et le renforcement des échanges culturels » explique les Nations Unies.

Pour l'occasion, une vidéo a été mise en ligne afin d'en faire la promotion, en ajoutant que… « la TV vous pouvez lui faire confiance » ; une façon de voir les choses.

Copié dans le presse-papier !

La plateforme de streaming vient d'officialiser la date de sortie pour La France, les États-Unis, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et d'autres pays à travers le monde.

Les histoires sont basées sur les écrits de l'auteur Philip K. Dick. Les dix épisodes de la série se déroulent dans un monde différent à chaque fois, parfois proche de nous, parfois aux confins de l'Univers.

Copié dans le presse-papier !

Annoncé il y a quelques mois, l'iMac Pro n'est toujours pas disponible, mais fait parler de lui à travers des découvertes effectuées par Steve Troughton-Smith et Guilherme Rambo‏ au sein de BridgeOS.

Ce système d'exploitation embarqué, découvert par Jonathan Levin, assurera le lien avec certains dispositifs et ce qui semble être une puce A10 Fusion (utilisée dans l'iPhone 7).

Les deux développeurs indiquent avoir trouvé des traces de la fonctionnalité « Dis Siri », qui pourrait fonctionner même lorsque l'appareil est éteint. D'autres éléments sont évoqués, comme une initialisation par la puce ARM du processeur x86 lors du démarrage, même si un tel dispositif n'est pas neuf.

AMD utilise par exemple de son côté l'élément ARM intégré à ses puces (AMD Secure) pour initialiser le processeur une fois les contrôles de sécurité effectués (Hardware Validated Boot, ou HVB). Depuis EPYC, elle propose d'ailleurs un dispositif similaire pour les machines virtuelles.

Mais la puce A10 dispose des mêmes éléments de sécurité que les iPhone. Apple pourrait donc chercher à exploiter un même composant pour le démarrage sécurisé à travers ses différents OS, sans avoir à se reposer sur la solution d'Intel.

Un point qu'il sera intéressant d'analyser en détails quand Apple aura livré sa propre version des faits.

Copié dans le presse-papier !

En août, une centaine d'experts interpellaient les Nations Unies afin d'éviter que la question des robots tueurs ne passe aux oubliettes. En effet, une première réunion était planifiée pour fin août, mais avait finalement été annulée. Celle de la semaine dernière s'est par contre déroulée comme prévu, sous l'égide de l'ambassadeur indien Amandeep Singh Gill.

Suite à cette réunion, il s'est fendu de quelques déclarations sur le sujet, comme le rapporte The Guardian : « Mesdames et messieurs, j'ai des nouvelles pour vous : les robots ne prennent pas le contrôle du monde. Les humains sont toujours aux commandes ». Il ne s'arrête pas en si bon chemin et précise qu'il « pense que nous devons faire attention à ne pas émouvoir ou dramatiser ce problème », faisant ainsi écho aux critiques de certains sur la vitesse des travaux des Nations Unies.

C'est notamment le cas de Mary Wareham, responsable de la division arme à l'ONG Human Rights Watch : « Les pays n'ont pas le temps [...] de gaspiller du temps juste pour parler de ce sujet, car les entreprises de défense et les militaires du monde entier dépensent beaucoup d'argent » pour mettre au point des armes qui sélectionnent et tuent sans contrôle humain.

Dans tous les cas, un consensus sur la question des robots tueurs reste pour le moment une perspective lointaine pour Amandeep Singh Gill. Une nouvelle réunion de deux semaines sur le sujet pourrait avoir lieu l'année prochaine. Affaire à suivre, donc.