du 20 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Il s’agit cette fois encore d’un cluster Elasticsearch ouvert aux quatre vents, découvert par la société spécialisée en sécurité informatique Comparitech et le chercheur Bob Diachenko, comme le rapporte Engadget.

Selon Diachenko, les données auraient été récupérées via du scraping de pages ou un détournement d’une API du réseau social par des pirates vietnamiens. La base de données comportait des noms, numéros de téléphone et Facebook ID.

Les informations auraient été mises en ligne le 4 décembre. Bob Diachenko a trouvé la base de données le 14 décembre et prévenu immédiatement le propriétaire du serveur. Le 19 décembre, elle a été mise hors ligne. Problème, un lien permettant de la télécharger a été publié le 12 décembre sur un forum.

Des données de plus de 267 millions d'utilisateurs Facebook étaient librement accessibles
chargement Chargement des commentaires...