du 07 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Des Chromecast « piratées » demandaient de s'abonner à la chaîne de PewDiePie

Felix Kjellberg (dit PewDiePie) est pour le moment le « roi » de YouTube : sa chaîne dispose du plus grand nombre d'abonnés (79,7 millions). Mais la chaîne indienne T-Series est en embuscade avec 78,8 millions.

Les « fans » du youtubeur ont décidé de passer à l'offensive depuis plusieurs mois. Et cette guerre va loin : des imprimantes connectées ont ainsi été piratées pour diffuser des messages de soutien, puis c'était au tour d'un sous-domaine du Wall Street Journal.

En ce début d'année, Hacker Giraffe (déjà à l'origine des imprimantes) et J3ws3r remettent le couvert avec CastHack : ils s'attaquent à des Chromecast cette fois-ci pour prêcher de nouveau « la bonne parole ».

Contacté par TechCrunch, Google confirme avoir « reçu des informations de la part d’utilisateurs ayant visionné une vidéo non autorisée sur leur téléviseur, via un Chromecast ». Le géant du Net ajoute par contre « que ce problème ne concerne pas spécifiquement Chromecast ». Il s'agit de la conséquence « des paramètres des routeurs qui permettent aux périphériques connectés, y compris Chromecast, d’être accessibles au public ».

Quelles que soient les responsabilités, le problème n'en reste pas moins inquiétant pour les utilisateurs, d'autant que cette vulnérabilité pourrait faire boule de neige. Imaginons qu'au lieu d'un message de soutien, la vidéo diffuse une phrase du genre « Alexa, ouvre les volets », « Ok Google, ouvre la porte », etc.  

Comme avec les imprimantes, Hacker Giraffe affirme que son but n'est pas uniquement de soutenir PewDiePie, mais aussi de faire prendre conscience aux gens de la faible sécurité des objets connectés qu'ils utilisent au quotidien.

Hacker Giraffe a abandonné il y a quelques jours, accusant une partie d'avoir saisi les forces de l'ordre ou la justice, sans preuve.

chargement Chargement des commentaires...