du 10 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

Des certificats D-Link détournés pour signer des malwares

ESET a découvert une nouvelle série d'attaques utilisant des malwares signés numériquement par des certificats D-Link authentiques, les mêmes que ceux utilisés par le fabricant pour ses propres produits. Les chercheurs expliquent que « le certificat a probablement été volé », tandis que D-Link parle simplement d'un « détournement ».

Ce dernier explique qu'il « a été victime d'un groupe de cyberespionnage très actif qui utilise le malware Plead pour dérober des informations confidentielles à des sociétés et organisations basées en Asie de l'Est, notamment à Taiwan, au Japon et à Hong Kong ».

Deux malwares sont identifiés par ESET : Plead justement, qui permet de prendre contrôle de l'ordinateur à distance et ainsi récupérer des données, et un second (sans nom) récupérant des mots de passe sur les navigateurs (entre autres).

L'éditeur antivirus a évidemment contacté D-Link, qui a révoqué les certificats le 3 juillet. Le Taïwanais n'est pas le seul concerné : un certificat provenant de Changing Information Technology est également utilisé pour signer des malwares. Là encore, il a évidemment été révoqué, le 4 juillet.

Dans les deux cas, de nouveaux certificats ont été émis.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

« John Wick a transgressé une règle fondamentale : il a tué à l’intérieur même de l’Hôtel Continental ». L'histoire de ce nouvel opus est donc une suite directe à John Wick 2.

Le célèbre tueur à gages est désormais « excommunié » et « tous les services liés au Continental lui sont fermés et sa tête mise à prix. John se retrouve sans soutien, traqué par tous les plus dangereux tueurs du monde ». Mais il n'a évidemment pas dit son dernier mot.

À pied, en moto ou à cheval, il ne compte pas se laisser faire. Entre les balles qui fusent et les lames tranchantes qui volent dans tous les sens, l'action est au rendez-vous. La sortie est prévue pour le 22 mai prochain.

Copié dans le presse-papier !

Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, fera partie des cinq « garants » du « grand débat national » voulu par Emmanuel Macron. Matignon a confirmé ce choix hier à l’AFP.

Isabelle Falque-Pierrotin rejoindra notamment le politologue Pascal Perrineau, ou bien encore Guy Canivet (ancien membre du Conseil constitutionnel). Cette désignation pourrait être bien vue par ceux qui s’inquiétaient des premiers « bugs » entourant le site « granddebat.fr », qui fera office de plateforme de consultation en ligne à partir du 21 janvier.

Copié dans le presse-papier !

Question de survie pour certains, de visibilité pour d'autres. Google News est un important acteur pour de nombreux sites d'actualités.

Pour bien commencer l'année, le moteur de recherche propose un guide de bonne conduite pour être bien référencé. Il est notamment question de proposer des titres clairs, des heures et dates de publications précises, d'éviter la duplication de contenu et de jouer la carte de la transparence.

Copié dans le presse-papier !

Le revendeur explique que sa filiale France Billet, spécialisée de la billetterie culturelle et loisirs, devrait croquer son concurrent, lui apportant « une offre complémentaire de billetterie sur le marché du last minute ».

Le montant de la transaction n'est pas précisé. Fnac Darty espère finaliser ce rachat durant le premier trimestre de l'année.

Copié dans le presse-papier !

Nouveau tournant dans la relation entre Microsoft et Verizon Media (anciennement Oath), la première étant désormais la seule plateforme publicitaire liée à la recherche de la seconde.

Cet accord étend donc les termes de celui de 2015, où Bing Ads devenait le seul prestataire d’AOL, propriété de Verizon Media. Pour Yahoo, 51 % des publicités transitaient par Bing. Avec le nouvel accord, le taux grimpe à 100 %.

Selon Microsoft, ce rapprochement devrait permettre une hausse des clics de 10 à 15 % pour Bing Ads aux États-Unis. La bascule doit progressivement se faire dans les deux mois.