du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Coup sur coup, la plateforme de livraison à vélo Deliveroo a remporté deux importantes victoires, rapportent Les Échos.

Le 9 novembre en France pour commencer. Un ancien livreur de la start-up l'avait poursuivie pour faire reconnaître son statut de salarié. La Cour d'appel de Paris a rejeté sa demande, estimant qu'il n'avait pas apporté la preuve d'un lien de subordination caractéristique d'une relation entre employeur et employé. Ceci notamment parce qu'il lui était possible de refuser des courses ou de moduler ses horaires à sa guise.

Rebelote le lendemain au Royaume-Uni. Le comité central d'arbitrage de Londres a estimé que les coursiers à vélo travaillant pour l'entreprise sont des travailleurs indépendants. Là encore, en raison de la flexibilité horaire et de la possibilité de travailler pour d'autres plateformes. Le tribunal a toutefois reconnu « la nature précaire de leur travail ».

Deliveroo remporte deux victoires juridiques en France et au Royaume-Uni
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Cette année, le géant de Santa Clara fête ses 50 ans. L'occasion d'organiser quelques évènements, mais pas de faire de grandes annonces.

C'est également le 40ème anniversaire du 8086. Pour fêter cela, le Core i7-8086K a été mis sur le marché et un concours organisé. Ce modèle n'a rien de très intéressant, surtout vu son prix, mais sert d'emblème... qu'AMD veut faire tomber de son piédestal. 

La société propose à ceux ayant gagné ce processeur de le remplacer par… un Ryzen Threadripper 1950X. Une manière de montrer que sa gamme de produits est plus attractive.

Intel n'a pas tardé à réagir, déclarant à AMD que si « elle voulait aussi un Core i7-8086K, il suffisait de demander. Merci de nous aider à fêter le 8086 ! ». Bref, quelques enfantillages entre deux lancements de nouvelles gammes.

On s'amusera néanmoins de voir AMD préférer se focaliser sur les 40 ans à venir, plutôt que sur le passé. Ce, quelques jours après avoir organisé une conférence pour fêter… le premier anniversaire de ses processeurs pour serveurs, EPYC.

Copié dans le presse-papier !

Lancé officiellement fin 2016, le système de positionnement par satellite progresse rapidement. En effet, le CNES revendiquait près de 100 millions d'utilisateurs en février de cette année, et Jean-Yves Le Gall (président du CNES) annonce désormais 200 millions, soit 100 millions de plus en l'espace d'un peu plus de quatre mois.

Pour rappel, il ne s'agit pour le moment que des services initiaux, tous les satellites de la constellation n'étant pas encore en place. Le prochain lancement est prévu pour le 25 juillet prochain, avec quatre nouveaux satellites.

Copié dans le presse-papier !

Google semble cette fois sérieux sur sa dernière application de messagerie. Conçue pour prendre en charge les SMS, elle peut désormais être utilisée dans un simple navigateur sur ordinateur.

Il faut bien sûr avoir un smartphone Android et l'application Messages. Sur la version web, on scanne un QR code activant le lien ordinateur-smartphone, puis on se sert simplement du service.

Le service se sert évidemment de RCS (Rich Communication Services) et permet donc d'envoyer SMS, MMS et autres fonctionnalités « modernes » comme les conversations de groupe, les statuts de lecture, etc.

Messages propose dans la foulée quelques fonctions supplémentaires : insertion de gif, Smart Reply pour répondre rapidement à certaines questions, la prévisualisation des liens dans l'interface, ou encore détection automatique des messages contenant des codes d'authentification, proposant alors de les copier.

Bien que la version web soit officiellement disponible, son déploiement est progressif. Si vous n'y avez pas encore accès, il suffira donc d'attendre quelques jours. Le service requiert également la dernière version de Messages pour Android.

De notre côté, nous ferons remarquer que Google se met plus ou moins à égalité avec Apple sur la gestion des SMS depuis un ordinateur. Ce qui laisse Microsoft dernier, la gestion des SMS par Skype faisant des allers et retours. L'espoir viendra peut-être de Windows 10, mais que de temps il aura fallu pour une fonction aussi basique.

Copié dans le presse-papier !

Comme ce fut le cas en France, l'opérateur a envoyé des emails à ses clients pour les informer qu'un accès non autorisé avait été identifié sur un serveur de test contenant des données personnelles. Orange explique à Techzine qu'elles « ont fini sur le serveur de test en raison d'une erreur humaine d'un sous-traitant ».

Parmi les informations ayant fuité : nom, prénom, adresse postale, adresse e-mail, numéro de téléphone, numéro de carte d'identité, numéro de registre national et/ou numéro de compte, mais aucune donnée bancaire.

Bien évidemment, « Orange a immédiatement pris toutes les mesures techniques pour bloquer cet accès, empêcher l'accès aux données et renforcer la sécurité de tous ses serveurs ».

Comme toujours, le risque est une attaque par phishing de personnes malveillantes essayant de se faire passer pour Orange Belgique.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, YouTube Musique est disponible dans l'Hexagone. Ce service permet d'accéder à toute la musique sur YouTube, avec un mode hors ligne, des recommandations personnalisées et un moteur de recherche dédiée.

L'offre est disponible gratuitement avec publicité, ou bien avec un abonnement à 9,99 euros par mois sans publicité. Une offre famille à 14,99 euros est également proposée. Une application dédiée est disponible pour Android et iOS.

De son côté, YouTube Premium inclut l'abonnement YouTube Music, avec la possibilité de profiter du mode hors ligne, des vidéos sans publicités et de la lecture en arrière plan sur tout YouTube. Il permet aussi d'accéder aux contenus YouTube Originals. Cette fois-ci, l'abonnement est à 11,99 euros par mois, ou 17,99 euros pour la famille. Les abonnés Google Play Music ont automatiquement accès à la version payante de YouTube Music.

En plus de la France, les deux services sont disponibles dans 16 autres pays : Allemagne, Australie, Autriche, Canada, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, Finlande, Irlande, Italie, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Russie et Suède.