du 27 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

DeepNude (Deepfakes) : une « horrible » application pour déshabiller les femmes

Motherboard s'est penché sur cette application qu'il qualifie d'horrible. Elle utilise l'intelligence artificielle afin de « déshabiller » les femmes. En l'occurrence, il s'agit surtout de créer une fausse image en gardant leur tête et la position de leur corps.

Pour rappel, des vidéos « deepfakes » avec des têtes de personnalités placées sur le corps d'autres personnes (notamment des acteurs/actrices pornos) existent depuis longtemps. Les femmes étaient principalement ciblées, avec DeepNude la situation ne fait que s'aggraver. Le logiciel est en vente pour 50 dollars avec « une offre promotionnelle ». 

Les réactions ne se sont pas fait attendre : « C'est absolument terrifiant [...] Désormais, n'importe qui peut se trouver victime de revenge porn sans avoir jamais pris de photo nue. Cette technologie ne devrait pas être accessible au public », affirme Katelyn Bowden, fondatrice et dirigeante d'une association luttant contre le revenge porn. « C'est une atteinte à la vie privée sexuelle [...] Oui, ce n'est pas votre vagin, mais… d'autres pensent qu'ils vous voient nue », lâche une professeure de droit.

Interrogé par nos confrères, le créateur de l'application explique qu'elle se base sur pix2pix, un algorithme open source développé par des chercheurs en 2017. Plus de 10 000 photos de femmes nues ont été utilisées pour entraîner l'algorithme. 

Il ajoute qu'il espère proposer prochainement une version pour les hommes. « Je pense que ce que vous pouvez faire avec DeepNude, vous pouvez très bien le réaliser avec Photoshop [...] si quelqu'un a de mauvaises intentions, DeepNude ne change pas grand-chose… Si je ne l'avais pas fait, quelqu'un d'autre l'aurait fait. », ajoute-t-il pour se dédouaner. 

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

D'extérieur, il ressemble à d'autres SUV du fabricant suédois, sauf que la calandre est pleine et que le pot d'échappement est absent. Bien évidemment, la trappe du réservoir laisse place à une borne pour recharger la voiture.

Volvo annonce 4,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, une autonomie de plus de 400 km et une autonomie de 80 % avec 40 minutes de charge.

Tous les détails sont disponibles par ici. Reste maintenant à connaître son prix et sa disponibilité.

Copié dans le presse-papier !

Nous avions testé la fonctionnalité lors de son annonce en mars dernier. Elle a depuis été peaufiné par les développeurs afin de la rendre plus agréable et plus sûre à utiliser.

Elle est désormais accessible à tous, compatible avec les comptes locaux sous Windows 7, 8.1 et 10. Une vidéo a été mise en ligne.

Ceux qui utilisent plutôt les solution Active Directory / Azure doivent se tourner vers d'autres méthodes. Il en est de même si vous avez opté pour une connexion via votre compte Microsoft, qui contient ses propres mécaniques de double authentification. 

Copié dans le presse-papier !

Canonical a respecté les délais. Après la bêta fin septembre, la version finale vient d'être mise en ligne. On y retrouve évidemment le noyau Linux 5.3 (avec prise en charge des GPU Navi et des CPU Zhaoxin x86), GNOME 3.34, un nouveau thème Yaru GTK plus léger, le système de fichiers ZFS, etc. Les notes de versions sont disponibles par ici.

Parmi les autres changements, Ubuntu 19.10 n'a plus de version 32 bits, mais prend en charge le Raspberry Pi 4. Il ne s'agit pas d'une version LTS, le support est donc proposé pendant neuf mois, jusqu'en juillet 2020.

Copié dans le presse-papier !

Pour se démarquer, le fabricant affirme que son produit dispose « d'un champ de vision inédit, permettant aux utilisateurs d'obtenir une image plus grande et plus précise de leur pas de porte ».

Elle permet d'avoir « une vision en pied de leurs visiteurs et des paquets posés sur le sol ». En plus de la caméra, un micro et un haut-parleur sont présents pour une conversation bidirectionnelle avec les visiteurs. 

Arlo ajoute que sa sonnette « permet d'effectuer des appels vidéo directement vers les téléphones mobiles et de recevoir des alertes personnalisées lorsque des colis, des personnes, des véhicules ou des animaux sont détectés ».

Elle se connecte à un carillon mécanique ou électronique existant et sera disponible en 2020 en Europe. Reste maintenant à connaître son prix.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe audiovisuel explique que vous pouvez étendre sa capacité de 80 à 320 Go pour 10 euros en vous rendant dans la rubrique Abonnement, Mes options et Modifier mes options. 

Vous pouvez également demander un disque dur de 1 To ou demander l'échange de celui de 80 Go (qui devra être restitué sous peine de payer 55 euros). Cette option est facturée 50 euros et il faudra rendre le HDD à la fin. 

Bien évidemment, « vous pouvez connecter votre disque dur personnel (auto-alimenté) sur la prise USB ou eSATA du décodeur Canal+ ». On trouve des disques durs externes de 1 To pour 50 euros, mais celui-ci vous appartient à la fin de l'abonnement.