du 21 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

Debian Buster (version 10.0) est prévue pour le 6 juillet

La prochaine version majeure de Debian sortirait donc le 6 juillet, pour fêter dignement le début d’un été qui devrait être, comme toujours, assez calme dans le monde informatique.

Une nouvelle Debian est toujours un évènement, car de très nombreuses distributions GNU Linux l’utilisent comme socle. D’autant que Debian n’a pas un cycle semestriel comme nombre d’entre elles : l’actuelle version Stretch est sortie en juillet 2017.

Les amateurs de dernières versions passeront cependant leur chemin, car Debian reste dans sa philosophie de proposer avant tout des moutures éprouvées des paquets, si possible LTS.

On ne s’étonnera donc pas de la présence du noyau Linux 4.19, actuellement la dernière révision à bénéficier d’un support de cinq ans. On retrouvera GNOME 3.30 et la chaine habituelle des applications avec Firefox, LibreOffice, etc.

Notez quand même quelques changements de taille, surtout pour les développeurs. D’abord l’arrivée de Python 3, un apport prévisible puisque la branche 2.X sera considérée obsolète le 1er janvier 2020. OpenJDK 11.0 et Nodejs 10.15.2 sont également prévus, en remplacement des versions 8.0 et 4.8 respectivement.

Signalons en outre deux apports importants. D’une part, la prise en charge du Secure Boot, permettant l’installation de Debian sans avoir à désactiver cette option dans l’UEFI. D’autre part, l’activation d’AppArmor par défaut, entrainant une hausse générale de la sécurité mais réclamant probablement des ajustements pour les administrateurs.

La date du 6 juillet peut encore glisser. Il reste deux semaines, pendant lesquelles des bugs bloquants peuvent être découverts.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Presque un an jour pour jour après avoir levé 100 millions de dollars, la jeune pousse triple presque la mise avec 268 millions de dollars. D'anciens investisseurs, comme Y Combinator Continuity, ont remis la main au portefeuille, aux côtés de plus d'une dizaine de nouveaux.

Au total, GitLab a levé 426 millions de dollars depuis ses débuts et revendique une valorisation de 2,75 milliards de dollars. La société a d'ores et déjà prévu une date pour son introduction en bourse : le 18 novembre 2020. 

Pour rappel, son plus gros concurrent, GitHub, a été racheté par Microsoft en juin 2018 pour 7,5 milliards de dollars. Le patron de la société, Sid Sijbrandij, continue de surfer sur ce rachat en expliquant à Bloomberg qu'il « préfère rester indépendant »… un moyen de s'attirer la sympathie de ceux craignant que Microsoft ne change la donne sur GitHub. 

Copié dans le presse-papier !

Partant du constat que la gestion des onglets de Chrome sur les terminaux mobiles est une calamité, le géant du Net se décide enfin à changer la donne

Au cours des prochaines semaines, une « grille » permettra de regrouper les onglets par paquets, avec des miniatures pour les repérer facilement. En bas de chaque page, une liste des autres onglets appartenant au même paquet sera affichée, vous permettant de passer rapidement de l'un à l'autre. Pour rappel, la grille est déjà disponible sur iOS, mais sans la possibilité de créer de dossier pour l'instant. 

Enfin, sur les ordinateurs, Google pense à ceux qui ouvrent toujours des dizaines d'onglets et qui ne peuvent plus lire les titres des pages. Vous pouvez toujours l'afficher en survolant l'onglet, mais cette fonction sera bien plus fluide qu'avant si l'on en croit le géant du Net, avec le nom de domaine en plus.

Prochainement, des miniatures s'ajouteront pour avoir un aperçu de la page. Aucun calendrier n'est précisé pour le déploiement de ces fonctionnalités, si ce n'est qu'elle devrait être en place à l'automne. 

Copié dans le presse-papier !

Chaque fois qu’un nouveau macOS arrive, la version intégrée de Safari est répercutée sur les deux versions précédentes du système. Catalina n’est pas encore là, mais High Sierra (10.13.6) et Mojave (10.14.5) peuvent récupérer Safari 13 depuis hier soir.

Parmi les nouveautés, un écran d’accueil revisité (avec notamment des suggestions de Siri), des notifications pour alerter l’utilisateur quand il se connecte avec un mot de passe faible, le support des thèmes sombres des sites web ou encore l’accès simplifié aux onglets déjà ouverts lors d’une recherche.

Safari 13 peut être récupéré depuis les mises à jour système.

Copié dans le presse-papier !

Hier matin, Next INpact révélait le jugement du TGI de Paris ordonnant à Valve d’autoriser la revente de jeux achetés sur Steam. 

Dans un communiqué publié après coup, l’UFC-Que Choisir a annoncé qu’elle étendrait cette action à d’autres plateformes.

Comme nous l’anticipions, Valve a décidé de faire appel. Doug Lombardi, responsable du marketing chez l’éditeur de jeux vidéo, a indiqué à PC Gamers qu’il allait faire appel : 

« Nous sommes en désaccord avec la décision du tribunal de grande instance de Paris et nous ferons appel. La première décision sera donc sans effet sur Steam tant que l’affaire ne sera pas rejugée ».

Et pour cause, cette procédure va geler la décision du 17 septembre, qui n’est pas assortie d'une exécution provisoire.

Copié dans le presse-papier !

La ville a publié un communiqué expliquant que les services de police ont reçu un appel le 19 septembre à 11h30 (heure locale) leur « signalant qu'un homme adulte de sexe masculin avait sauté du 4e étage d'un immeuble ».

Sur place, les services de secours ont trouvé la personne inanimée. Ils n'ont rien pu faire, si ce n'est constater le décès. La ville ajoute que l'enquête préliminaire laisse penser qu'il n'y a aucun acte criminel dans « cet apparent suicide ».

Un porte-parole de Facebook confirme la situation à TechCrunch, mais ne donne aucun détail supplémentaire. Pour l'instant, aucune piste n'est évoquée concernant les raisons qui ont poussé cet homme à sauter du 4e étage.