du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

De nouveaux détails sur les pirates d'Uber

Il y a un peu plus de deux semaines, Uber faisait les gros titres : la société s'était fait pirater en 2016 et 57 millions de comptes étaient concernés. Les réactions étaient nombreuses suite à cette tentative de cacher sous le tapis cette importante fuite. Uber avait en effet payé 100 000 dollars au pirate pour effacer les données et tenter d'étouffer l'affaire. L'identité de ce dernier n'avait par contre pas été dévoilée.

Citant des sources proches du dossier, Reuters affirme qu'il s'agit d'un jeune homme d'une vingtaine d'années habitant en Floride. Il aurait également eu de l'aide d'un complice, mais l'identité précise des deux protagonistes n'est toujours pas connue. La société se refuse à tout commentaire.

Les sources de Reuters ajoutent que « le paiement de l'année dernière a été réalisé via un programme conçu pour récompenser les chercheurs en sécurité signalant des failles dans les logiciels d'une entreprise ». Ce bug bounty est hébergé par HackerOne, mais ce dernier se refuse à commenter les programmes de ses clients.

Nos confrères ajoutent que l'ancien PDG, Travis Kalanick, était au courant de la faille et du paiement de 100 000 dollars en novembre 2016, mais il refuse lui aussi de commenter. Enfin, Reuters indique qu'Uber a décidé de payer « pour confirmer l'identité du pirate et lui faire signer un accord de non-divulgation pour dissuader d'autres actes répréhensibles » par la suite.

Selon une source de nos confrères « l'équipe de sécurité d'Uber ne voulait pas poursuivre une personne qui ne semblait plus constituer une menace ».

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La jeune pousse avait lancé avec succès une campagne sur Kickstarter l'année dernière (188 944 dollars récoltés sur  15 000 demandés). Elle proposait alors une bague connectée jouant des sons différents selon les couleurs (le tout paramétrable de depuis son smartphone).

Elle vient de se faire racheter par Sphero (le robot BB-8 par exemple), pour un montant non précisé. Une deuxième version des Specdrums sera lancée fin 2018 au début 2019 et les jouets de Sphero s'intégreront certainement dans l'univers Specdrums. Un exemple avait déjà été mis en ligne avec un SDK permettant des interactions entre les deux produits.

À The Verge, Paul Berberian (PDG de Sphero) affirme que la société souhaite « revenir à ses racines » avec moins de produits aux couleurs des marques et/ou des personnages.

Copié dans le presse-papier !

Dans son rapport sur l'intelligence artificielle (lire notre analyse), le Future of Humanity Institute pointait du doigt les risques sur les manipulations d'images (et donc de vidéos), notamment pour les « Fakes News ». Selon Adobe, une solution pourrait venir de… l'intelligence artificielle.

Comme le ferait un expert humain, l'IA va analyser l'image sous toutes ses coutures à la recherche d'une incohérence dans le niveau de bruit, les contours, les ombres… Bref, le moindre artefact pointant une modification de l'image.

En plus d'un billet de blog expliquant les techniques utilisées, une vidéo et une publication scientifique ont été mises en ligne par les chercheurs.

Copié dans le presse-papier !

Lors du CES en janvier de cette année, Vivo présentait le premier smartphone équipé d'un lecteur d'empreintes sous l'écran. Le fabricant fait de nouveau parler de lui autour de la 5G, en partenariat avec Qualcomm.

Il a en effet intégré des antennes pour les bandes de fréquences sous les 6 GHz et millimétriques (dans les 28 GHz). Pour rappel, les deux seront utilisées pour la 5G, avec des débits et une portée différentes suivant les cas (lire nos explications).

Si les bandes sous les 6 GHz sont relativement bien connues et ne posent pas de souci particulier, ce n'était pas le cas de celles dans les 28 GHz indique Qualcomm. Pour arriver à intégrer des antennes compatibles dans un format de smartphone commercial (et pas un prototype de plusieurs kg), il a fallu « des mois » de travail aux équipes.

Les contraintes sont nombreuses. Il faut prendre en considération les autres technologies sans fils comme le Wi-Fi, le Bluetooth et le NFC, « fonctionnant sur des dizaines de fréquences, avec des exigences strictes de puissance et de sécurité, dans des conceptions très fines, souvent en métal, avec des centaines de composants créant potentiellement des interférences à l'intérieur ».

Cette nouvelle étape ouvre la voie à la création de smartphones compatibles 5G, d'autant plus que la 5G standalone est désormais ratifiée par la 3GPP. Pour rappel, les premiers terminaux sont attendus pour l'année prochaine, alors qu'il faudra patienter jusqu'à 2020 pour les réseaux commerciaux.

Copié dans le presse-papier !

Au CES de Las Vegas, le constructeur lançait ses modèles X4S et X6S avec un point commun : ils proposaient de créer un réseau sans fil unifié, avec une architecture performante, reprises de sa gamme Orbi (voir notre test).

Aujourd'hui, Netgear lance un modèle intermédiaire : le X6 (EX7700). Il reprend les caractéristiques de ses prédécesseurs avec l'utilisation de la technologie FastLane 3, un réseau tri-bande et un lien dédié avec le routeur.

Il se veut plus abordable que le X6S, avec un tarif public annoncé de 149 dollars. Il en reprend le format et la couleur, avec un look retravaillé. Il ne se limite ainsi pas à une installation sur une prise.

Un peu à la manière de l'Orbi Micro de la marque, il n'a que deux ports réseaux et ne pourra pas faire office de hub. Ses caractéristiques sont également plus proches du X4S (AC2200, 400 + 867 + 867 Mb/s, quatre antennes).

Sa date de lancement en France n'a pour le moment pas été précisée.

Copié dans le presse-papier !

La refonte de la plateforme était déjà l'occasion de remonter les contenus originaux des membres. Désormais, Reddit ouvre la bêta de son onglet News aux utilisateurs de son application iOS ; une bonne manière d'attirer les utilisateurs, jusque-là habitués aux applications tierces et au site mobile.

L'onglet remonte les actualités de divers domaines (politique, science ou sport), issues des communautés les plus actives. Reddit a défini des lignes de conduite pour les sous-forums sélectionnés et prévoit une extension au site web à l'été, ainsi qu'une classification plus fine des sujets.

Comme le note TechCrunch, cet onglet Actualités se concentre sur les publications de médias, et non sur les révélations de redditeurs, pourtant régulières.