du 29 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

DAS : 8 téléphones sur 51 dépassent les émissions d'ondes autorisées selon l'ANFR

L'Agence nationale des fréquences publie son observatoire des mesures du DAS pour le premier semestre de l'année.

51 smartphones ont été analysés par des laboratoires indépendants (payés par l'ANFR) afin de vérifier le respect de la législation en vigueur sur le DAS tronc et/ou tête. Il doit être inférieur à 2 W/kg pour rappel.

43 sont conformes. Le DAS tronc moyen varie entre 0,6 et 1,97 W/kg (moyenne de 1,16 W/kg), contre 0,18 à 0,47 W/kg (moyenne de 0,31 W/kg) pour le DAS tête. Pour les 8 autres, les mesures allaient de 2,04 W/kg à 2,52 W/kg selon les cas.

Le nom des huit smartphones en question a déjà été dévoilé au fils des mois : le Hapi 30 d'Orange en avril, les Alcatel Pixi 4-6", Echo Star Plus, Huawei Honor 8 et Neffos X1 TP902 en mai, les Hisense F23 et Wiko Tommy2 (vendu par Bouygues Telecom) en août et enfin le Wiko View en novembre.

Comme nous l'avions déjà expliqué, TP-Link (Neffos) et Orange avaient décidé de retirer leurs smartphones du marché et de lancer une procédure de rappel des terminaux vendus. Les six autres fabricants ont déployé des mises à jour pour baisser le niveau des DAS. L'ANFR a procédé à de nouvelles analyses pour en vérifier l'efficacité.

Dans le cas du Tommy2 vendu exclusivement par Bouygues Telecom, l'opérateur nous avait expliqué que sa surcouche n’était « pas à l’origine du non-respect de la conformité aux limites réglementaires ».

« Après investigation interne côté Wiko, il s’avère qu’il s’agit bien d’un problème de qualité chez eux sur un lot de Tommy2. Ce lot ne répondait de fait plus au cahier des charges technique initial. Le prélèvement qui a révélé ce problème a été fait sur des produits commercialisés dans nos canaux de vente, qui provenaient de ce lot », ajoutait l'opérateur.

Pour rappel, toutes les mesures de DAS de l'ANFR peuvent être consultées (et exportées) sur cette page.

chargement Chargement des commentaires...