du 09 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

Crypto.com vendu à une société spécialisée dans les crypto-monnaies

Le chercheur en sécurité Matthew Blaze a cédé son nom de domaine, enregistré en 1993. Ces dernières années, il aurait reçu de nombreuses offres pour son adresse, dont certaines sérieuses.

« Cela avait de moins en moins de sens de le garder » vu l'importance prise par les sujets crypto, justifie-t-il. Il ne sait pas ce qu'en fera le nouveau propriétaire.

L'acquéreur est Monaco, une société hong-kongaise derrière une plateforme de gestion de crypto-monnaies, et une carte Visa. Elle a levé 25 millions de dollars (via une ICO). Le nom de domaine aurait attiré des offres allant jusqu'à 10 millions de dollars, même si le prix dépensé par Monaco n'est pas indiqué.

Cette vente a de quoi surprendre. Matt Blaze est un expert reconnu de la cryptographie, d'habitude très critique du détournement de l'abréviation « crypto » pour les crypto-monnaies.

Cette appropriation est même devenue une source de frustration pour certains experts en sécurité, qui s'estiment spoliés de leur vocabulaire. D'autant que les crypto-monnaies ne font pas forcément appel à la cryptographie.

« Je ne pense pas que confondre cryptographie et monnaies numériques soit bon pour les deux domaines sur le long terme, surtout vis-à-vis de leur perception par le public et les législateurs » note Blaze, regrettant que les deux soient déjà si interconnectés dans l'esprit des amateurs de crypto-monnaie.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Édouard Philippe a dévoilé hier une batterie de mesures destinées à « accélérer la transition vers l’industrie du futur » (PDF).

Au programme, notamment : un « nouveau dispositif de soutien à l’investissement pour les dépenses de robotisation et de transformation numérique des PME (suramortissement de 40 % pendant 2 ans) », un milliard d’euros de prêts pour la transformation numérique des TPE-PME, l’extension du taux réduit brevet au logiciel, etc.

Copié dans le presse-papier !

Le service de streaming payant de jeux vidéo de Sony ne permettait jusqu'à présent que de jouer en ligne. Désormais, aux États-Unis, il est possible de télécharger des titres sur sa console pour en profiter en local et en mode hors ligne.

L'éditeur affirme que « presque tous les jeux PS4 du service, y compris Bloodborne, God of War 3 Remastered, NBA 2K16 et Until Dawn, seront disponibles en téléchargement, en plus des titres PS2 classiques remasterisés pour PS4 ». Les titres PS3 resteront uniquement disponibles en streaming.

Comme avec n'importe quel service de streaming proposant un mode hors ligne (Spotify, Netflix, etc.) il faut se connecter de temps en temps pour que la console vérifie la validité de l'abonnement.

Une foire aux questions est disponible par ici. Il y est précisé que tous les DLC, microtransactions et autres modules achetés par les joueurs seront conservés. Par contre, rien n'est indiqué pour une ouverture du téléchargement à plus de pays, notamment en Europe.

Copié dans le presse-papier !

Samsung n'est pas le seul à se lancer dans le smartphone pliable, Huawei compte bien être de la partie lui aussi.

Et comme il faut toujours en faire plus, Ken Hu (président de la société) affirme que son premier modèle pliable sera également son premier 5G. Il arrivera au milieu de l'année prochaine si tout va bien.

Copié dans le presse-papier !

La dernière version de l’application Apple Music prend maintenant en charge Android Auto, pour ceux disposant d'une voiture équipée.

Un cas amusant, comme le fait remarquer The Verge, puisqu’Apple bat Google sur ce créneau, YouTube Music n’ayant pas encore ce support. À Mountain View, on a cependant déjà confirmé qu’une expérience spécifique était en préparation.

D’autres améliorations sont disponibles dans cette nouvelle version : vue artiste améliorée, prise en charge des cartes microSD, recherche d’un titre par ses paroles ainsi qu’une fonction « Mix entre amis », basée sur ce que les amis écoutent (si ces informations sont accessibles).

Pour profiter de ces nouveautés, il faut bien sûr se servir d’un service Apple sur un système Google. L’application traîne d'ailleurs une image mitigée, de nombreux commentaires évoquant des soucis de stabilité.

Copié dans le presse-papier !

L'éditeur poussait il y a deux jours seulement sa build 17763 dans le canal rapide. Elle ne contenait plus que deux petits bugs dans le gestionnaire des tâches.

Hier soir, cette build a glissé dans le canal lent. Le rythme n'est normalement pas si rapide : il s'écoule toujours au moins une semaine avant ce transfert, le temps d'observer le comportement de la préversion sur un plus grand nombre de machines.

La 17763 pourrait donc être la RTM. À moins qu'un sérieux bug de dernière minute vienne tout gâcher – comme pour l'April Update – l'October 2018 Update (ou version 1809) devrait commencer son déploiement avec le Patch Tuesday du 9 octobre.

En théorie, Microsoft devrait proposer un peu avant l'outil permettant sa récupération, pour ceux qui n'auront pas envie d'attendre. Nous publierons prochainement un dossier complet sur les nouveautés de cette version.