du 06 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Crédit Agricole veut déjà s'attaquer à Orange Bank

Nos confrères des Échos nous apprennent que le Crédit Agricole va à son tour lancer une initiative dans le domaine bancaire avec une offre « anti-Orange Bank ». Mais dans le domaine, il faut faire attention à ne pas tout mélanger. Offre en ligne, mobile et « néo-banques » ne couvrent pas des pratiques et offres identiques.

Ici, il serait question d'une « offre bancaire simplifiée se composant d'un compte courant, accessible via un téléphone mobile, et d'une carte de paiement, le tout à un tarif que l'on imagine proche de celui proposé par Orange Bank ». La gratuité ne serait pas forcément de mise, mais plutôt une tarification faible.

On semble plutôt dans le cadre d'une réponse tardive et plus chère à Boursorama qu'à une offensive prenant la mesure du chamboulement en cours dans le secteur. Tout se jouera sur la simplicité d'utilisation, les possibilités offertes et surtout la procédure à suivre pour l'ouverture de compte.

Car c'est bien sur ce point que se distinguent les nouveaux acteurs, et sur lequel les banques et leurs systèmes d'information – parfois antiques – ont du mal à s'aligner.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Retour sur le drame qui s'est joué la semaine dernière. Tout a commencé lorsqu'une « influenceuse » (Elle Darby) a envoyé une lettre à l'hôtel Charleville Lodge afin de demander des nuits gratuites pour la Saint-Valentin. En échange : l'hôtel figurera « dans mes vidéos YouTube, mes stories et messages Instagram afin de le recommander, en échange d’un hébergement gratuit » indiquait-elle.

Elle met évidemment en avant ses 87 000 abonnés YouTube et ses 76 000 followers Instagram. Elle évoque également un partenariat passé avec un autre établissement, dont le résultat aurait été « incroyable pour eux ». Sur Facebook, en public mais sans la citer nommément, le responsable de l'hôtel a publié une réponse qui n'est pas piquée des hannetons.

Morceaux choisis : « Il faut beaucoup de culot pour envoyer un courriel du genre, à défaut de se respecter et d'avoir de la dignité [...] Qui va payer le personnel qui s'occupe de vous ? Qui va payer les femmes de ménage qui nettoient votre chambre ? [...] Peut-être devrais-je dire à mon personnel qu'il apparaîtra dans votre vidéo au lieu de recevoir un salaire pour le travail effectué ? ». Et de conclure : « À l'avenir, je vous conseille de proposer de payer comme tout le monde, et si l'hôtel en question croit que votre couverture les aidera, peut-être qu'ils vous proposeront de passer à une suite gratuitement ».

L'hôtel en profite pour expliquer qu'il est déjà largement présent sur les réseaux sociaux, notamment avec 186 000 abonnés sur Facebook, 80 000 sur Snapchat, etc. Comme le rappellent nos confrères de The Next Web, l'hôtel organise déjà sa communication, avec des campagnes devenues virales (ici et par exemple).

Suite à cette publication, Elle Darby a publié une vidéo où elle tente de s'expliquer (on notera d'ailleurs que les commentaires ont été désactivés). Elle indique être « embarrassée » et « en colère ». Cette réaction, combinée avec celles d'autres « influenceurs » allant dans son sens, a conduit le gérant à prendre une décision radicale : « tous les blogueurs sont interdits de séjour ». Dans un dernier message, il précise qu'il n'est pas disponible pour répondre à d'autres questions.

Dans tous les cas, cette histoire a l'avantage de faire parler de la pratique et des exigences de certains « influenceurs »... tout en assurant de la publicité (bonne ou mauvaise selon les cas) aux deux protagonistes.

Copié dans le presse-papier !

La fonctionnalité, disponible depuis longtemps dans les versions Online et dans Excel pour Windows, s'est généralisée il y a peu à Office 2016 sur PC. C'est maintenant au tour de la version Mac.

Dans la nouvelle « version 16 », Excel, PowerPoint et Word permettent ainsi de collaborer à plusieurs sur des documents, à la seule condition qu'ils aient été enregistrés sur OneDrive ou SharePoint. Les modifications sont visibles en temps réel et un historique des changements est disponible. De même, toujours via OneDrive/SharePoint, la sauvegarde devient automatique.

Entre autres nouveautés, Excel gagne également des types de tableaux et des formules, tandis que PowerPoint obtient un assistant pour gérer plus facilement le visuel global d'une présentation, ainsi que de nouveaux outils audio et vidéo. Outlook récupère quelques gestes tactiles (touchpad), comme l'archivage rapide d'un mail, ainsi qu'une meilleure prise en charge des calendriers et contacts Google.

Cette brusque accélération des ajouts dans la version Mac provient selon Microsoft d'un gros alignement en cours du code réalisé avec la mouture PC. L'éditeur ne promet pas une parité fonctionnelle totale, mais s'emploie à réduire les écarts.

Copié dans le presse-papier !

On le sait, AMD lancera ses premiers APU basés sur le duo Ryzen et Radeon RX Vega le 12 février prochain. De quoi revitaliser son offre d'entrée de gamme « nouvelle génération » avec des puces équipées d'une partie graphique.

Intel pourrait bien lui répondre assez rapidement, même si ses processeurs Coffee Lake continuent d'avoir quelques soucis de disponibilité. Les dernières rumeurs parlent ainsi d'un lancement le 14 février selon des revendeurs.

Outre des Core i3-8300, i5-8500/8600, il serait question de Celeron G4900/G4920 et de Pentium G5400/G5500/G5600 selon nos confrères de Videocardz, le tout entre 50 et 260 dollars environ.

Reste maintenant à déterminer quelles seront les solutions les plus intéressantes. Du côté d'Intel, la question de la plateforme reste entière, puisque l'on attend encore des cartes mères plus accessibles, équipées de chipsets H310, H370 ou B360.

Copié dans le presse-papier !

C'est la décision annoncée par Edouard Philippe ce week-end, comme le rapporte le Journal du Dimanche.

Le Premier ministre justifie sa décision par les « faiblesses structurelles » du modèle économique du projet. « Dans le contexte de "redressement de nos finances publiques", le chef du gouvernement refuse donc de "grever l'avenir [...] d'engagements supplémentaires non maîtrisés" » expliquent nos confrères.

Bien évidemment, les deux porteurs du projet, Jean-Christophe Fromantin et Luc Carvounas, ont réagi. Le premier explique sur Twitter qu'il ne se « retrouve pas dans cette France qui renonce », tandis que le second évoque une décision « incompréhensible ».

Trois pays restent en lice : la Russie, le Japon et l'Azerbaïdjan.

Copié dans le presse-papier !

Lancés le mois dernier, les Celeron et Pentium Silver dérivés de l'ancienne branche Atom s'intègrent dans des cartes mères. Attention, il ne s'agit pas d'un socket sur lequel on vient poser le CPU : ce dernier est directement soudé.

ASRock présente deux modèles avec un Celeron J4105 : les J4105-ITX et J4105B-ITX. Les deux sont assez proches et la différence se fait sur la connectique.

Si elles proposent toutes les deux de l'USB 3.x, un emplacement M.2, deux ports DDR4 SO-DIMM, un port réseau et des sorties HDMI et VGA, la première ajoute du DVI, cinq sorties jacks, une sortie audio numérique et un port PCIe x1. La seconde propose pour sa part un port série, un port parallèle, trois jacks pour l'audio et un port PCIe x16 (câblé en x2).

Gigabyte mise de son côté sur le Celeron J4005 qui se contente de deux cœurs pour sa J4005N D2P. Celle-ci propose deux emplacements pour de la DDR4 (plein format) ainsi qu'un connecteur M.2 pour un SSD. 

Pour le moment, aucun tarif ni date de disponibilités n'ont été confirmés.