du 31 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

Covid-19 : le gouvernement demande une ouverture complète des publications et données scientifiques

Dans un communiqué, le ministère de l’Enseignement et de la Recherche explique que « la circulation de toutes les informations scientifiques doit être facilitée pour permettre des avancées décisives, notamment concernant l'amélioration de la prise en charge des patients ».

Ainsi, « Olivier Véran et Frédérique Vidal demandent l'accès libre et public aux publications mais aussi aux données issues de la recherche en lien avec l'épidémie de Covid-19 en France ».

Plusieurs étapes sont détaillées : 

  • « Diffuser de manière précoce des résultats via des plateformes de prépublication ouvertes
  • Déposer sans délai des publications acceptées en texte intégral sur une archive ouverte. La publication dans des revues en accès ouvert est fortement encouragée.
  • Partager les protocoles et les données provisoires, puis finales dans le respect des règles établies (RGPD)
  • Mettre en place un « plan de gestion des données » avec mise à jour et transmission au financeur »
  • Le ministère explique enfin que « des dispositions juridiques adaptées pourront si besoin être mises en oeuvre pour assurer le déploiement de cette politique d'ouverture ».

L’enjeu est important et devrait dépasser le cadre de nos frontières pour une libération des données au niveau européen et mondial.

« En open access on pourrait fluidifier considérablement la circulation de la connaissance, ce qui peut sauver des vies. Il faut bien comprendre qu'on met en danger la société puisqu'elle ignore ce qu'elle a produit comme connaissance », expliquait Marin Darcos (conseiller scientifique pour la science ouverte auprès du directeur général de la recherche) en 2016 à Data Gueule.

« On peut parler d'Ebola où on comprend qu'il faut aller vite, mais on peut parler de la crise de l'euro, de l'épidémie de la vache folle... On a besoin de toute la connaissance scientifique pour produire des solutions rapidement ». Cela s’applique aussi sans aucun doute à la maladie Covid-19 et au virus SARS-Cov-2.

chargement Chargement des commentaires...