du 05 juin 2020
Date

Choisir une autre édition

Alors que l’application StopCovid est disponible en France depuis quelques jours (d’autres du même genre le sont également dans d’autres pays), l’Agence des droits fondamentaux de l’UE (FRA) en profite pour faire quelques rappels.

Si la « technologie peut guider les gouvernements dans l’exploration de réponses » à la pandémie, « les gouvernements doivent cependant veiller à ce que, quelle que soit la solution envisagée, le respect des droits fondamentaux fasse partie intégrante de nos stratégies en matière de santé publique »

Michael O’Flaherty, le directeur de la FRA, ajoute qu’il « s’agit notamment de préserver les garanties juridiques en matière de respect de la vie privée et de protection des données ».

L’Agence des droits fondamentaux de l’UE vient d’ailleurs de mettre en ligne un rapport baptisé « Conséquences en matière de droits fondamentaux : la pandémie de coronavirus » qui se penche sur les approches des États membres « afin de mettre en évidence certaines approches respectueuses des droits, dont d’autres États membres pourraient s’inspirer ».

Ce rapport comprend également « les conclusions de l’enquête sur les droits fondamentaux de la FRA portant sur la sensibilisation des personnes aux paramètres de confidentialité sur leur téléphone portable ».

Covid-19 : l’Europe rappelle que les réponses technologiques doivent « préserver les droits fondamentaux »
chargement Chargement des commentaires...