du 11 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

L’association « Tous Pour la Musique » qui réunit les principales représentations professionnelles de la musique (Adami, Sacem, la SACEM, la SCPP, etc.) exprime « ses plus vives inquiétudes face aux conséquences économiques de la crise sanitaire liée au Covid-19 ». 

En cause ? Les annulations en cascade des concerts, festivals et autres spectacles. « L’interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes, annoncée dimanche soir, porte un coup de frein extrêmement brutal à nos activités, à l’aube de la période la plus dynamique sur tous les territoires ».

« Les premières mesures annoncées fin février, concernant les rassemblements de plus de 5 000 personnes, ont déjà impacté l’ensemble de notre écosystème, avec une baisse de 50 % des ventes de billets par rapport à la même période, l’an dernier ».

Elle en appelle à une « aide économique et financière exceptionnelle des pouvoirs publics pour les professionnels du spectacle vivant dont les revenus et les emplois sont lourdement menacés ».

Coronavirus (Covid-19) : l’industrie de la musique appelle l’État à l’aide (financière)
chargement Chargement des commentaires...