du 16 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

COP25 : un résultat « décevant » pour le secrétaire général de l’ONU

Dimanche, la conférence de Madrid sur les changements climatiques s’est terminée avec deux jours de retards sur le calendrier initial. Un report pour finaliser un accord aux petits oignons avec des engagements forts ? Que neni… 

La conférence s’est terminée par « une modeste déclaration d’intentions pour lutter contre le réchauffement climatique mondial, plusieurs pays de premier plan ayant refusé jusqu’au bout de prendre des engagements plus significatifs », explique Reuters.

Résultat des courses : les participants reconnaissent le « besoin urgent » de réduire l’écart entre les promesses de réduction des émissions carbone et l’objectif de l’accord de Paris, qui est de limiter à 2°C l’augmentation de la température mondiale, rien de plus 

« Au vu de l’urgence climatique et des attentes des citoyens, la France regrette que les gouvernements ne soient pas allés assez loin dans leurs engagements », indique le Ministère de la transition écologique et solidaire.

De son côté, l’Europe s’est engagée à arriver à la neutralité carbone en 2050… enfin pas tous puisque la Pologne s’est désolidarisée de ses partenaires. L'Union a adopté l’accord, mais celui-ci précise qu’« un État, à ce stade, n’a pas pu s’engager sur la mise en œuvre de cet objectif ». Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki indique que son pays atteindra  l’objectif à son « propre rythme ».

chargement Chargement des commentaires...