du 26 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

Continuité pédagogique : la propagation de Covid-19 est aussi due au manque de moyens numériques

Europe 1 relate un drame qui se déroule dans le Haut-Rhin, mais qui pourrait arriver dans n’importe quel département : le manque de moyens numérique qui conduit à l’échange de documents physiques au nom de la continuité pédagogique des élèves. 

« La semaine dernière, coûte que coûte, les enseignants, en faisant preuve de volonté, et les parents, se sont échangés des papiers, des documents, donné rendez-vous », explique Florence Claudepierre, présidente de la fédération de parents d'élèves FCPE du Haut-Rhin.

Elle enchaîne : « Maintenant, on a des enseignants, des parents, des personnels périscolaires qui sont malades […] Certains sont à l'hôpital en réanimation ». Elle accuse la pression mise par la continuité pédagogique sur l’ensemble du système éducatif.

Certains parents et élèves sont en effet particulièrement inquiets des épreuves du brevet et surtout du bac qui approchent à grands pas, d’autant que c’est encore le flou le plus total : aucun report ou changement n’a officiellement été annoncé.

Récemment, Jean-Michel Blanquer a annoncé que « le baccalauréat aura lieu », sans préciser sous quelle forme. Elle sera certainement différente, peut-être avec plus de contrôle continu mais rien ne serait encore acté pour l’instant. Une annonce devrait être faite dans une dizaine de jours selon le ministre.  

Comme nous l’avons déjà expliqué, l’éducation nationale n’était pas prête pour le passage au tout numérique, avec d'innombrables couacs et changements de directives dans les premiers jours. La situation s’est depuis quelque peu tassée, des tablettes/ordinateurs sont prêtés dans certaines régions, mais les ENT ne tiennent toujours pas la charge.

chargement Chargement des commentaires...