du 28 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

Conseil de l’ordre des journalistes : Cédric O rétropédale

Cédric O a été contraint d’éteindre sur France Culture l’incendie qu’il avait lui-même allumé.

Dans une interview préalablement accordée à Reuters, le secrétaire d’État au numérique avait plaidé pour la création d’un Conseil de l’ordre des journalistes qui pourrait adresser des avertissements, voire initier un retrait d’agrément aux sites de presse peu scrupuleux. « C'est aux journalistes de le faire, ce n'est pas à l'État de le faire. S'ils ne le font pas, ce sera l'État qui le fera, au bout du bout ». 

Des paroles claires et limpides…mais il faut dire aux antipodes des positions d’Emmanuel Macron. Un tel projet, soutenu notamment par le FN, avait été fusillé par le candidat entre les deux tours de la présidentielle. « Je n'avais pas croisé cette idée depuis l'Italie des années 30 » expliquait le futur président sur BFM

Bug mémoriel de Cédric O ? « J'ai tenu des propos qui n'engageaient que moi et qui ne sont en aucun cas la position du gouvernement » a-t-il ramé sur France Culture. « Lorsque j'ai dit : 'Si les journalistes ne le font pas, l'État le fera', ça n'était pas une menace, ni même un souhait ».

Qu’était-ce, alors ? « C'était une appréciation de la dynamique (...) en cours avec une ingérence étrangère dans les processus démocratiques. J'ai la crainte que si les journalistes ne règlent pas le problème (...), les gouvernements soient tentés de s'en saisir, même dans les pays démocratiques ».

Et l’intéressé de conclure : « ce qui est un gros problème parce que je pense que l'État ne doit pas intervenir dans ce qui touche à la liberté de la presse ».

Message transmis à Nicole Belloubet qui veut justement toucher à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, pour faire entrer dans le Code pénal plusieurs de ses infractions. 

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Ben Cotton explique qu'en « raison de bugs bloquants et en l’absence de release candidate, Fedora 31 Finale a le statut "No-Go" ». L'équipe doit se réunir le 24 octobre prochain et espère publier la version finale de Fedora 31 le 29 octobre.

Pour rappel, la bêta est disponible depuis mi-septembre et, comme pour Ubuntu, il n'y a pas de version 32 bits.

Copié dans le presse-papier !

Comme toujours en pareille situation, le fabricant reste discret sur les annonces qui seront faites. Selon CNet, il est question du « retour attendu d'une icône réinventée »... tout un programme.

Il serait donc question du retour du « mythique » Razr, mais avec un écran pliable, comme le voulait la rumeur au début de l'année. Depuis, le constructeur a confirmé qu'il planchait sur le sujet, sans donner plus de détails pour l'instant. 

Copié dans le presse-papier !

Cette application disponible depuis une dizaine d'années vous permet de profiter d'un numéro de téléphone pour vos appels et SMS, avec une messagerie vocale.

Ce service n'est par contre disponible que pour les comptes Google personnels aux États-Unis et G Suite dans certaines régions.

Comme repéré par VentureBeat, il est désormais possible de demander à Siri de passer un appel ou d'envoyer un SMS via Google Voice. Pour le moment, Google Assistant ne peut toujours pas faire de même.

Copié dans le presse-papier !

Il y a quelques jours, une drôle d'histoire est remontée à la surface concernant les derniers smartphones de Samsung et leurs lecteurs d'empreintes digitales ultrasoniques.

Avec certains étuis et écrans de protection, la détection et la reconnaissance ne se passent pas correctement et il est ensuite possible de déverrouiller son smartphone avec d'autres doigts que ceux autorisés, comme l'explique la BBC.

Après avoir pointé du doigt des protections d'écran bas de gamme pendant un temps, Samsung a finalement reconnu le problème et annonce qu'il le corrigera avec une mise à jour, sans plus de précisions sur son fonctionnement. 

Suite à cette découverte, la banque coréenne KaKao Bank a demandé à ses clients de désactiver l'empreinte pour se connecter aux services, comme le rapportent nos confrères. D'autres pourraient suivre.