du 26 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Connexion automatique à Chrome : Google répond aux critiques et promet d'agir

Face à l'incendie lancé par des chercheurs en sécurité, Google a tenu à s’expliquer sur le nouveau comportement de Chrome 69. Il se connecte en effet au compte Google si l’utilisateur s’est lui-même connecté à l’un des services de l’éditeur. Les questions sur la vie privée n’ont pas manqué de fuser.

Pour la société, il ne s’agit pas à proprement parler d’une connexion, mais d’un reflet que l’utilisateur actif est celui montré dans l’avatar. Sync n’est pas activé et aucune donnée ne serait envoyée aux serveurs.

Google semble certain que ce changement atténuera la confusion qui peut exister en cas de machine partagée. L’avatar montre ainsi qui est actuellement connecté, ce qui pourrait éviter de fausses manipulations.

On rétorquera à Google que ce nouveau comportement introduit d’autres risques. Après tout, une personne qui ne faisait que se connecter sur Gmail n’avait pas l’habitude de voir le navigateur suive le mouvement, alors que c’est désormais le cas.

Google dit toutefois apprécier les retours des utilisateurs et va adapter Chrome 70 (prévu mi-octobre) en conséquence. Le comportement va rester, mais une option pourra le désactiver. Les paramètres du navigateur reflèteront mieux également l’état de Sync, que Chrome soit connecté ou non.

Changement important aussi du côté des cookies. Chrome pouvait rester connecté après suppression de tous les cookies d’authentification. Avec Chrome 70, si l’utilisateur fait le ménage, Chrome se déconnectera. Une autre manière de dire que les cookies Google n’étaient pas supprimés, comme l’a pointé Christoph Tavan sur Twitter.

En dépit de ces changements, et malgré les remerciements de Google pour les « débats passionnés », il aurait été bien plus simple de remettre en place l’ancien fonctionnement. Visuellement, il n’y a en effet aucune différence entre une connexion automatique (sans Sync donc) et un utilisateur s’étant connecté manuellement (avec Sync cette fois).

Finalement, beaucoup de bruit et de méfiance générée autour de Chrome, alors que de l’avis même de la responsable Adrienne Porter Felt, la fonction ne sert « pas vraiment » et devrait surtout être vue comme un « indicateur de statut de connexion à Gmail ». Pas sûr que le jeu en valait la chandelle au vu de la confusion engendrée.

chargement Chargement des commentaires...