du 05 février 2020
Date

Choisir une autre édition

Comment Twitter va identifier les contenus « manipulés »

Le réseau social détaille sa nouvelle politique qui sera appliquée à partir du 5 mars. Elle s’articule autour de trois questions : « le contenu a-t-il été manipulé ? », « le contenu est-il partagé de manière trompeuse ? » et enfin « le contenu est-il susceptible d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer un préjudice grave ? ».

Si la réponse à la première question est oui, alors le contenu risque d’être identifié pour les utilisateurs du réseau social. En cas de réponse affirmative à la seconde question (en plus de la première), les chances augmentent. En cas de réponse positive à la troisième question, le contenu peut être supprimé.

Bien évidemment, un carton plein aux trois questions augmente fortement les probabilités de le voir disparaître. Un tableau récapitulatif est disponible ici.

L’identification des contenus manipulés selon Twitter peut prendre plusieurs formes : un message accompagnant le tweet, un avertissement aux personnes souhaitant le retweeter ou l’aimer, réduire la visibilité du tweet, donner des explications supplémentaire avec, le cas échéant, un lien pour avoir plus de détails.

« Dans la plupart des cas, nous prendrons toutes les mesures ci-dessus », précise le réseau social. 

chargement Chargement des commentaires...