du 28 février 2020
Date

Choisir une autre édition

La société OneAudiance est basée au New Jersey et le réseau social affirme qu’elle a « payé des développeurs d'applications pour installer un kit de développement logiciel (SDK) malveillant dans leurs applications » afin « d’accéder et récupérer des données des utilisateurs de Facebook et d'autres réseaux sociaux ».

L’entreprise de Menlo Park précise que les agissements OneAudiance lui ont été signalés via son programme « data abuse » qui fonctionne avec un système de récompense, exactement comme la chasse aux bugs rémunérée, mais pour des abus sur les données personnelles. 

Facebook a demandé à OneAudiance de pouvoir mener un audit, ce que la société a refusée, le réseau social passe donc par la case justice. L’année dernière, Facebook s’était attaqué à Rankware sur sa politique de gestion des données. 

Hasard ou pas du calendrier, cette annonce a été faite la veille de la journée mondiale sans Facebook…

Collecte et analyse de données : Facebook porte plainte contre OneAudiance
chargement Chargement des commentaires...