du 15 juillet 2020
Date

Choisir une autre édition

CNNum et fin de l'illimité sur le fixe : Sébastien Soriano dit non, Gilles Babinet se désolidarise

La semaine dernière nous évoquions un rapport du Conseil qui explorait de nombreuses pistes pour améliorer la relation entre numérique et environnement. Multipliant les recommandations, il s'agissait d'une sorte d'inventaire à la Prévert plus que d'une courte liste très structurée.

Si quelques bonnes idées y sont présentes, noyées, d'autres se sont fait remarquer, comme le fait d'inciter à la fin des forfaits illimités, notamment sur le fixe. Une proposition vite moquée ici ou là.  De quoi inciter le CNNum à s'expliquer, non sans maladresse : « le but est de sensibiliser les quelques % de clients avec des usages déraisonnables et d'inciter les services à être plus sobres, certainement pas de pénaliser tout le monde ! » a-t-il expliqué sur Twitter.

Jusqu'à inciter le président de l'Arcep, Sébastien Soriano, à pousser un grand « NON » en réponse à cette proposition. Le vice-président du Conseil National du Numérique, Gilles Babinet, a de son côté indiqué qu'il « trouve ça aussi idiot. Contraire à l'esprit de l'internet qui veut que l'IP soit massif pour faire apparaître innovations et nouveaux usages ».

Dans un second tweet, il tempère : « Maintenant, l'esprit de la proposition, ce n'était pas d'interdire les forfaits illimités mais bien de proposer des forfaits moins chers et limités. Je pense pour ma part qu'il serait préférable de généraliser les analytics (usage, CO2, etc.) qu'autre chose ». Il y a fort à parier que l'affaire ne s'arrêtera pas là.  

chargement Chargement des commentaires...