du 10 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Le système d’exploitation « durci » de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information était disponible en alpha depuis plus d’un an. Il est temps de passer à l’étape supérieure.

Le projet a beaucoup évolué depuis, et pour cause : c’était lors de l’annonce de l’alpha que l’ANSSI avait basculé le projet en open source. Les retours et participations de la communauté ont donc pleinement joué.

Parmi les nouveautés les plus importantes, l’agence cite le chiffrement de la partition d’état via TPM 2.0, le processus automatique et atomique de mise à jour en tâche de fond, l’intégration d’IPsec ou encore l’isolation des accès réseau.

L’ANSSI annonce également que l’infrastructure de développement publique est désormais complète : revue de code avec Gerrit, intégration continue avec GitLab CI et mise à disposition de versions Nightly (compilées chaque jour).

Les développeurs ont tenu à rendre plus simple l’installation de Clip OS pour que davantage de testeurs en herbe puissent s’y essayer. Cependant, le système n’a aucun rapport avec les distributions Linux comme Ubuntu ou Fedora, et ne s’adresse pas au grand public. On est bien dans un système totalement axé sur la sécurité (voir notre interview).

Clip OS 5 de l’ANSSI sera disponible en bêta dans la journée
chargement Chargement des commentaires...