du 03 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Cinnamon 3.8 disponible, mais pas pour Linux Mint

Nombreux changements pour l’environnement Cinnamon, largement popularisé par la distribution Linux Mint et rappelant l’ergonomie de GNOME 2.

La plupart sont techniques, avec plusieurs améliorations de performances à la clé. Le support a ainsi été amélioré pour GTK 3.22, les fenêtres CSD et LibreOffice, les composants Python ont été portés vers Python 3, les réglages réseau de GNOME 3.24/3.26 ont été récupérés et des miniatures peuvent être générées sur des fichiers allant jusqu’à 32 Go.

Côté performances, les développeurs notent du mieux dans l’apparition des nouvelles fenêtres, dans Nemo lui-même et l’affichage du contenu des dossiers, ainsi que dans la réduction des « redraws » de l’écran grâce à des optimisations importées de GNOME.

En plus de ce bonus de réactivité, certains éléments d’interface ont été retravaillés, comme les animations. Elles se veulent plus rapides et plus fluides. L’utilisation des icônes symboliques modernise l’interface et améliore le support des thèmes sombres. Certains widgets ont également vu leur taille modifiée pour être ajustée au pixel près, résolvant des soucis de « flou ».

Mais Cinnamon 3.8 a beau être disponible, il ne l’est que partiellement. Les utilisateurs de Linux Mint devront en effet attendre la version 19 du système pour l’utiliser (la bêta est attendue avant la fin du mois). L’annonce ne vaut surtout que pour les autres distributions, à la philosophie différente. On note d’ailleurs quelques réactions surprises dans les commentaires de l’annonce.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Environ 24 heures après Microsoft, Dropbox annonce ses propres nouveautés, même si elles sont essentiellement tournées vers les entreprises.

À commencer par File Activity, permettant aux utilisateurs d'obtenir une liste complètes des actions effectuées par les autres sur un fichier, notamment toutes les modifications et les partages.

Si les clients ont un abonnement Dropbox Professional ou Business Advanced, File Activity pourra même renvoyer la liste des personnes ayant simplement ouvert le document pour le lire.

Autre ajout, la possibilité de laisser des commentaires sur la prévisualisation d'un document. En outre, les fonctions de partage se veulent plus évidentes, dans leur accès comme dans leur manipulation.

Enfin, un nouvel écran d'accueil sera bientôt disponible. Il rassemblera tous les éléments jugés les plus opportuns, comme les favoris, les plus consultés, les derniers ouverts, etc.

Ces nouveautés sont en cours de déploiement pour iOS, Android devant attendre un peu.

Copié dans le presse-papier !

Baptisée « Switch 2nd Unit Set », elle est vendue 24 980 yens, contre 29 980 yens (hors taxe dans les deux cas), soit une différence de 5 000 yens (38,5 euros au cours du jour).

Le dock est absent, mais ce n'est pas le seul à manquer à l'appel : l'adaptateur secteur, le grip pour Joy-Con et le câble HDMI ne sont pas non plus dans le bundle. Une baisse finalement assez peu conséquente vu les éléments manquants.

Rien n'est précisé concernant une disponibilité plus large de ce kit.

Copié dans le presse-papier !

Hier, décollait une fusée Falcon 9 depuis la base de Vandenberg en Californie. Le premier étage de celle-ci avait été récupéré en janvier 2018 lors de la mission Zuma.

Il aura donc fallu moins de cinq mois entre les deux lancements. Un délai qui devrait se raccourcir grâce à la nouvelle version « Block 5 » du lanceur de SpaceX.

Quoi qu'il en soit, la mission est un succès avec la mise en orbite des satellites. Aucune tentative de récupération du premier étage n'a été faite. Tous les détails de la mission se trouvent par ici.

Copié dans le presse-papier !

Emmenées par l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), nous retrouvons Electronic Frontier Foundation (EFF), Human Rights Watch et Freedom of the Press Foundation dans les signataires.

Dans une lettre ouverte adressée à Jeff Bezos (PDG d'Amazon), elles exhortent la société à arrêter de fournir son service de reconnaissance faciale Rekognition aux forces de l'ordre, car il constituerait « une grave menace pour les clients et les communautés à travers le pays », d'autant plus qu'Amazon « n'impose aucune restriction significative sur la façon dont les gouvernements peuvent l'utiliser » ce service.

« La population devrait être libre de marcher dans la rue sans être surveillée par le gouvernement [...] La reconnaissance faciale menace la liberté des communautés américaines [...]. Le gouvernement fédéral pourrait utiliser la technologie de reconnaissance faciale pour traquer continuellement les immigrés » affirment enfin les signataires.

Toujours selon l'ACLU Rekognition serait utilisé par des forces de l'ordre en Floride, en Arizona et dans d'autres États. Pour le moment, Amazon ne semble pas avoir réagi.

Copié dans le presse-papier !

En mars de l'année dernière, Google lançait son application de contrôle parental Family Link. Elle permet aux parents de surveiller l'activité de leurs enfants et de créer un compte pour les moins de 16 ans (âge minimum requis pour les comptes Google).

Disponible uniquement aux États-Unis pour commencer, Family Link s'est doucement étendu en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Irlande et au Canada. Désormais, il est largement disponible en Europe, y compris en France. Google ne semble pas avoir fait d'annonce particulière, mais cette page du support a été mise à jour, comme le rapporte le New York Times.