du 20 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Chromium cherche une solution face au minage de crypto-monnaie sans consentement

Depuis maintenant quelques mois, certains sites utilisent une pratique assez étonnante pour monétiser les visites des internautes : le minage de crypto-monnaie.

Ainsi, lors du passage sur certaines pages, un JavaScript se met à effectuer des calculs monopolisant l'activité du processeur de la machine. Les résultats servent au minage de crypto-monnaie, venant gonfler les finances de l'éditeur. Une pratique d'autant plus détestable qu'elle est souvent mise en oeuvre sans l'accord de l'utilisateur, notamment sur des sites de contenus piratés. Une manière de lutter contre le phénomène du blocage publicitaire.

Si rapidement des scripts et autres extensions ont proposé de bloquer ces outils, les développeurs de navigateurs commencent à se poser des questions assez légitimes sur le sujet. Bleeping Computer a ainsi relevé un échange dans le cas de Chromium, au sein du bug tracker, où l'équipe semble pour le moment hésiter sur la réaction à apporter.

Ojan Vafai est intervenu pour évoquer la possibilité d'utiliser le mode de préservation de l'autonomie sur un onglet qui consommerait trop de ressources. Dans un tel cas, l'onglet en question serait fortement limité (throttling), et ne pourrait donc plus effectuer les calculs demandés.

L'utilisateur verrait alors une notification apparaître lui permettant de restaurer la pleine puissance à l'onglet si cela s'avérait nécessaire (notamment pour un jeu en ligne par exemple).

Certains ont expliqué que cette méthode pouvait être considérée comme une source de monétisation différente de la publicité. Bien que ce puisse être le cas, elle ne doit pas se faire sans le consentement de l'utilisateur ou avec un impact important sur les performances ou l'autonomie de sa machine.

chargement Chargement des commentaires...