du 18 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Dans un billet explicatif sur le blog Chromium, les développeurs donnent le résultat d’une surveillance faite sur les publicités. Ils souhaitent bloquer celles ayant un impact concret sur les performances des appareils, donc sur l’autonomie en cas de portable ou de téléphone.

Les critères posés sont les suivants : pas plus de 4 Mo de données téléchargées pour afficher la publicité, 15 secondes continues de temps CPU au sein d’une même tranche de 30 secondes, ou 60 secondes cumulées de temps CPU.

L’analyse a révélé que seules 0,3 % des publicités étaient concernées. Mais cette fraction serait à elle seule responsable de 27 % de la bande passante consommée par les publicités et de 28 % du temps CPU.

Une contre-mesure sera intégrée au cours des prochains mois. Toute publicité dépassant les limites fixées – notamment celles intégrant des mineurs de cryptomonnaies – seront supprimées. Ne restera dans leur encart qu’un cadre gris et un bref message avec un lien d’explication.

Le blocage doit être activé dans le canal stable de Chrome fin août. Un délai offert aux développeurs concernés, pour leur laisser le temps de s'adapter.

Chrome bloquera les publicités trop gourmandes à partir de fin août
chargement Chargement des commentaires...