du 17 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans une vidéo, Pete LePage détaille les amélioration de la nouvelle version du navigateur de Google. Il est bien entendu question de la Credential Management API, du nommage des Workers ou encore de Web Bluetooth.

Mais l'une des grandes nouveautés concerne les Desktop Progressive Web Apps (PWA) qui peuvent être installées sous Windows. Pour rappel, ce sont des sites censés avoir un fonctionnement identique à des applications, déjà exploitée par Twitter par exemple.

Cette fonctionnalité sera déployée sous Linux et macOS dans un second temps. LePage évoque Chrome 72, attendu pour le début de l'année prochaine.

Chrome 70 est là : il est possible d'installer des Desktop Progressive Web Apps
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Si l’on en croit certaines découvertes récentes dans la bêta 6 d’iOS 12.2, la station de charge sans fil AirPower d’Apple pourrait être sur le point de sortir.

Dans le code de la bêta figure ainsi des références au support de la station, avec possibilité de recharger jusqu’à trois appareils en même temps. il serait également prévu une animation sur l’écran de l’iPhone pour montrer le niveau de charge de chaque appareil lié.

Selon 9to5Mac, la découverte va dans le sens d’une sortie proche de l’accessoire. Initialement, l’AirPower avait été présenté en septembre 2017 en même temps que l’iPhone X, et promis pour une commercialisation en 2018. On l’a même pensé tout simplement annulé il y a encore quelques mois.

Copié dans le presse-papier !

La société explique que ce nouveau tour de table a été réalisé auprès du fonds d’investissement General Atlantic, des investisseurs historiques (dont Bpifrance, Eurazeo, Kernel et Accel), de médecins et entrepreneurs allemands. Elle dépasse le milliard d'euros de valorisation, devenant ainsi une licorne.

Doctolib souhaite « accélérer la transformation numérique du système de santé », en commençant par l'Allemagne et la France. La société ne cache pas son ambition d'aller plus loin. Elle veut en effet « s’implanter dans de nouveaux pays », mais sans préciser lesquels.

« Nous investissons en priorité dans l’équipe. Nous allons doubler de taille dans les trois prochaines années et allons continuer à investir pour garantir le développement personnel de nos salariés. Nous sommes aujourd’hui 750 Doctolibers », explique Stanislas Niox-Chateau, cofondateur et président de Doctolib.

Copié dans le presse-papier !

Malgré des actions en justice des opérateurs qui se plaignaient des conditions de couverture associées aux fréquences, les enchères ont débuté hier.

Pour rappel, quatre opérateurs sont en lice : Deutsche Telekom, Vodafone, Telefonica Deutschland et 1&1 Drillisch (filiale d’United Internet). Les enchères vont se dérouler sur plusieurs semaines, avec 41 blocs mis en vente.

Dans le même temps, Angela Merkel affirme vouloir « n'exclure aucun entrepreneur ou acteur », comme le rapporte l'AFP. « Nous donnons à chacun sa chance, mais bien sûr sans être naïfs, nous voyons bien que les lois en Chine sont très différentes des nôtres », ajoute la chancelière. Elle va ainsi renforcer la loi pour exiger plus de sécurité sur les réseaux.

Pour autant, rien n'est voté ou même dans l'agenda législatif pour le moment. Huawei et ZTE ne sont ainsi pas bannis d'office comme c'est le cas dans plusieurs autres pays, notamment les États-Unis, très virulents vis-à-vis des équipementiers chinois.

Copié dans le presse-papier !

Alors que Google vient de dévoiler ses plans dans le domaine du cloud gaming, la société française spécialisée dans les services de jeux proposés en B2B vient de trouver un nouveau partenaire.

Pour rappel, 2CRSI n'est pas un inconnu dans le secteur puisque le strasbourgeois travaille également avec Shadow sur la conception de ses serveurs.

Cette levée de fond permettra au groupe de se développer en Europe et aux États-unis, alors que sa présence est plutôt au Moyen-Orient et en Asie pour le moment. 2CRSI détient désormais 12,45 % du capital, pour un investissement d'un million d'euros.

Copié dans le presse-papier !

L'éditeur de jeux vidéo s'y prend à l'avance puisque la grande messe du jeu vidéo n'aura lieu que dans un peu moins de trois mois.

Il promet « une présentation détaillée de DOOM Eternal, et beaucoup, beaucoup plus ». Un direct sera évidemment proposé. L'événement se déroulera dans la nuit du 9 au 10 juin, à 2h30.