du 14 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

La prochaine version du navigateur commence à dévoiler ses secret, Google ayant publié un premier billet de blog la concernant.

On peut y découvrir ses évolutions, notamment pour les développeurs. Ainsi, l'API Shape Detection fait son entrée sous la forme d'une expérimentation, alors que l'intégration de Web Authentication (WebAuthn) est renforcée via le type PublicKeyCredential.

Activé par défaut depuis Chrome 67 pour les ordinateurs de bureau, il l'est désormais également sous Android. Idem pour les dispositifs biométriques Touch ID de macOS et les capteurs d'empreintes du système mobile de Google.

Les autres changements sont nombreux. On citera pêle-mêle TLS 1.3, l'arrivée de Web Bluetooth sous Windows 10 (déjà là sous Android, ChromeOS et macOS) ou encore la possibilité d'utiliser WebUSB dans des workers dédiés

Chrome 70 en bêta : biométrie pour Android et macOS, TLS 1.3, Web Bluetooth pour Windows 10
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Un juge autorise les autorités du New Hampshire à obtenir les enregistrements d’une enceinte connectée. Elles enquêtent sur le meurtre de deux femmes, poignardées, rapporte AP.

Les procureurs peuvent donc analyser les enregistrements de l'enceinte. Ils espèrent trouver des traces du meurtre et du retrait des corps sur les serveurs de la société. L’accusé Timothy Verrill plaide non coupable, mais fera bien face à la justice.

Amazon assure ne pas fournir de donnée sans demande légale en bonne et due forme.

Copié dans le presse-papier !

La concurrence s’intensifie sur la vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Disney compte lancer son offensive en fin d’année prochaine, selon ses résultats du quatrième trimestre 2018, fini en septembre (PDF).

En août 2017, le groupe prenait le contrôle du spécialiste BAMtech, et annonçait déjà ses plans pour 2019. Il compte retirer l’ensemble de ses contenus de Netflix, pour se placer frontalement contre lui. Comme le rappelle Engadget, des films et séries exclusifs seront proposés, comme un film Marvel spécifique, une série préquelle à Star Wars Rogue One ou un reboot de la série High School Musical.

Copié dans le presse-papier !

Alors que les Radeon Instinct MI50/MI60 vont bénéficier de puces gravées en 7 nm, on se demande quand de nouveaux modèles grand public seront proposés par le constructeur.

WCCFTech semble penser qu'il faudra attendre la prochaine architecture. Un premier GPU aurait été finalisé, Navi 12, avec 40 groupes d'unités. Nous n'en saurons pas plus sur ses caractéristiques présumées pour le moment.

Cette solution devrait être la première à avoir été entièrement repensée depuis la période Graphics Core Next (GCN) qui est utilisée aussi bien dans les dérivés de Polaris (RTX 400/500) que Vega. Elle pourrait être exploitée comme base pour l'APU de la PlayStation 5.

C'est donc à un GPU de milieu de gamme qu'il faudrait s'attendre dans la première moitié de l'année prochaine, Navi 20 devant ensuite enfoncer le clou. Ces informations correspondent aux feuilles de route dévoilées par AMD dès l'année dernière.

Le constructeur en dira sans doute plus sur le sujet à l'occasion du CES de Las Vegas en janvier prochain.

Copié dans le presse-papier !

L'annonce a été faite par Rémy Weber (président du directoire de La Banque Postale) à nos confrères des Échos. Comme pour les forfaits de téléphonie mobile, le groupe s'appuiera sur son large réseau de boutiques physiques pour promouvoir sa néobanque.

« Nous voulons sortir une offre différente des autres, avec entre autres du crédit à la consommation et du "crowdfunding" » affirme le dirigeant. Il vise un million de clients en cinq ans.

Ma French Bank proposera « une tarification extrêmement raisonnable » ajoute Rémy Weber : « on ne veut pas acheter nos parts de marché. Nous préférons offrir un maximum de services pour convaincre les clients et les fidéliser ».

Il prévoit d'investir 100 millions d'euros sur 4 à 5 ans pour le développement de sa néobanque.

Copié dans le presse-papier !

Désireux d'étoffer son catalogue d'exclusivités sur Xbox One (et son Game Pass), Microsoft a fait main basse sur deux studios jusqu'ici indépendants parmi les plus en vue : inXile Entertainment et Obsidian.

Le premier est à l'origine de l'excellent Wasteland 2, ou encore de Torment : Tides of Numenera, tandis que le second a offert au monde Star Wars Knights of the Old Republic II : The Sith Lords, Fallout : New Vegas, ou encore la série Pillars of Eternity. Excusez du peu.

Microsoft s'arme ainsi pour la future génération de consoles, dont nous pourrions entendre parler dès 2020. Lors du dernier round, le manque d'exclusivités sur Xbox One lors de son lancement a pu être un des facteurs qui a ouvert un boulevard à Sony, en plus de la communication désastreuse de l'entreprise lors de la présentation de sa machine. Le géant américain semble aujourd'hui vouloir ne pas reproduire les erreurs du passé, mais rien n'assure que le pari sera payant.