du 12 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Skype n'est pas seulement une messagerie qui a loupé le coche du mobile et eu du mal à se réformer ces dernières années. Elle est aussi passée complètement à côté la demande d'une meilleure protection des échanges de la part des utilisateurs.

Les choses pourraient changer puisque Whisper System a indiqué dans un billet de blog qu'elle travaillait avec Microsoft à l'implémentation de fonctionnalités de chiffrement de bout-en-bout en utilisant le même protocole que pour Signal.

La fonctionnalité est proposée en preview à travers le programme Skype Insiders. Microsoft précise que ces « conversations privées » peuvent être utilisée à la demande, le destinataire devant accepter une invitation valable sept jours.

Comprendre que le chiffrement de bout-en-bout ne sera pas actif constamment comme cela peut être le cas pour bien d'autres outils. Skype semble donc ne pas encore avoir compris que la sécurité était désormais une fonctionnalité de base, et non un gadget. Notons que d'autres messageries fonctionnement sur le même principe, avec les mêmes problèmes, à l'instar de Google Allo, Facebook Messenger et Telegram.

Chiffrement E2E dans Skype en partenariat avec Signal : Microsoft n'a pas tout compris
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Il est articulé autour d'une plaque en aluminium courbée et équipé de switchs Gateron (Brown, Blue ou Red).

Le fabricant mise sur le prix pour essayer de se démarquer : 69,99 euros. Il est d'ores et déjà disponible chez Materiel.net (switchs Red uniquement pour le moment) et en précommande chez Top Achat.

Aux États-Unis et au Canada, une version spéciale (CK552) avec « une plaque supérieure courbée en aluminium brossé noir » sera proposée par Best Buy et Staples pour 79,99 dollars à partir du 26 juin.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, le fabricant a dévoilé hier son smartphone quasiment sans bordure et dépourvu d'encoche. À  ce petit jeu, il fait d'ailleurs mieux que Vivo avec 93,8 % de la face avant occupé par l'écran du Find X (6,42 pouces), contre 91,24 % pour le Nex (6,59 pouces).

Pour arriver à ce résultat, Oppo reprend la même technique que Vivo : des capteurs en façade rétractables. Cette fois-ci, c'est tout un bandeau occupant la largeur du smartphone qui sort en haut. Il comprend notamment le capteur de 25 Mpx en façade, avec système de reconnaissance en 3D pour déverrouiller le smartphone avec votre visage.

Selon le fabricant, ce système peut s'ouvrir et se fermer en 0,5 seconde, ce que semble confirmer The Verge. Le système se doit d'ailleurs d'être efficace puisque le smartphone n'intègre pas de capteur d'empreintes, misant donc uniquement sur la reconnaissance faciale.

Pour le reste, il est question d'un Snapdragon 845 avec 8 Go de mémoire vive et jusqu'à 256 Go de stockage. Il dispose d'une batterie de 3 730 mAh avec le système de charge VOOC (pas le Super VOOC donc). Deux capteurs optiques de 16 et 20 Mpx sont présents à l'arrière, mais il n'est pas fait mention du zoom 5x développée par la marque.

Le smartphone Find X est annoncé à 999 euros avec 256 Go de stockage. Si ce n'est pas assez cher, une version réalisée en collaboration avec Lamborghini est proposée à 1 699 euros avec 512 Go, un dos en fibre de carbone et le système de charge encore plus rapide Super VOOC. Android 8.1 est aux commandes dans les deux cas.

Cette conférence (au Louvre à Paris) était également l'occasion pour le fabricant d'annoncer officiellement son arrivée en Europe, dans quatre pays pour commencer : France, Italie, Espagne et Pays-Bas. D'autres suivront. Pour rappel, il y a tout juste un mois, Xiaomi débarquait en France, après l'Espagne et avant d'autres pays sur le vieux continent.

Copié dans le presse-papier !

Dans le secteur des routeurs et autres solutions sans fil, le « Mesh » se développe de plus en plus, à travers des gammes spécifiques comme Velop (Linksys) ou Orbi (Netgear). Chez TP-Link, c'est Deco.

Comme nous l'avions vu lors d'un précédent test du pack M5, cette solution avait l'avantage d'être assez peu coûteuse tout en offrant des performances correctes. Le constructeur passe la seconde avec ses modèles M9 Plus.

Lors d'une rencontre à l'IT Partners, il nous avait avoué chercher à améliorer sa solution tout en la croisant avec sa nouvelle lubie du moment : les objets connectés.

Ainsi, on reste sur une même base, avec des modules AC2200 plus gros (144 x 64 mm contre 120 x 38 mm). Ils sont tri-bande (867 + 867 + 400 Mb/s) et doublent le nombre d'antennes intégrées (on passe de quatre à huit).

Mais sa grande nouveauté est sa capacité à gérer des appareils Bluetooth ou ZigBee directement depuis l'application Deco, en complément de la compatibilité avec Alexa ou IFTTT.  Pour le reste, on retrouvera un dispositif simple à installer avec contrôle parental et solution de sécurité.

Le tarif semble par contre nettement revu à la hausse puisqu'il est désormais question de 179,99 dollars l'unité, et 299,99 dollars pour un pack de deux. Précédemment, c'était plutôt le tarif d'un pack de trois.

Copié dans le presse-papier !

Cette initiative est lancée par @pindrow sur Twitter et mise en place pour faire « face à la recrudescence des armoires FTTH détériorées » et « à l'inaction de certains opérateurs ».

La carte, accessible et modifiable par tout le monde, repose sur Open Street Map. Elle ne concerne que les armoires dédiées au FTTH, mais une autre pour les liaisons cuivre devrait suivre prochainement. Il faudra maintenant voir si l'initiative perdurera et la qualité des informations proposées.

Copié dans le presse-papier !

Au Computex, le fabricant exposait toute une panoplie de nouveautés (lire notre compte rendu), dont des ventirads pour les processeurs Intel Xeon Scalable (Platinum, Gold, Silver et Bronze) et Xeon-Phi. Ils sont désormais disponibles.

Comme prévu, nous retrouvons donc le NH-U14S DX-3647 avec un ventilateur de 140 mm, le NH-U12S DX-3647 avec deux de 120 mm, et enfin le NH-D9 DX-3647 4U avec deux de 92 mm. Comme son nom l'indique, ce dernier est spécialement pensé pour les racks au format 4U.

Les modèles avec un ventilateur de 140 mm et deux de 92 mm sont vendus à 89,90 euros, contre 99,90 euros pour celui avec deux de 120 mm. Ils sont d'ores et déjà disponibles chez Amazon aux États-Unis et devraient arriver rapidement en France.